Photographe et réalisatrice parisienne, Billie Thomassin a exposé sa série Quart d’Heure Américain pendant tout le printemps au festival Circulation(s). Cette série pleine d’amour et de tendresse nous plonge dans les booms des années 80.

Quart d'Heure Américain © Billie Thomassin

Quart d’Heure Américain © Billie Thomassin

La jeune Billie n’a seulement que 12 ans lorsqu’elle commence à photographier tout ce qui se trouve autour d’elle. Et c’est huit ans plus tard qu’elle décide de créer sa série Quart d’Heure Américain qui fait encore aujourd’hui fureur dans les festivals de photographie : « J’étais amoureuse et j’avais envie de travailler sur le couple et la manière de le représenter » nous explique la photographe.

Quart d'Heure Américain © Billie Thomassin

Quart d’Heure Américain © Billie Thomassin

Deux corps qui s’enlacent dans une pudeur adolescente et un anonymat déconcertant, comme si l’amour leur avait fait oublier l’appareil qui les photographiait. Cet amour a encore 20 ans et il baigne dans une atmosphère pailletée digne des années 80 et de la fièvre disco. Et Billie ne s’en cache pas : « Je suis une vraie nostalgique, les années 80 me fascinent et ça m’intéresse de travailler dessus : sur le fantasme et l’idéalisation qu’on peut ressentir face à une époque que l’on n’a pas connue. »

Quart d'Heure Américain © Billie Thomassin

Quart d’Heure Américain © Billie Thomassin

Ainsi, les modèles s’embrassent sans modération pour immortaliser l’amour et la nostalgie d’un amour de jeunesse. L’artiste française a en effet été largement inspirée des slows pendant les booms. D’où le titre Quart d’Heure Américain qui désigne le moment où les filles invitent le garçon de leur choix pour aller danser et profiter de ce moment romantique.

Pour Billie Thomassin, c’est « une parenthèse romantique ou les duos se forment et se déforment en espérant trouver l’amour. Toutes les photos les unes à côté des autres me faisaient penser à une sorte de marathon de slows et donc à ce fameux moment. »

Quart d'Heure Américain © Billie Thomassin

Quart d’Heure Américain © Billie Thomassin

Mais pourquoi ne pas avoir montrer leur visage ? La photographe nous explique ce choix artistique ainsi : « Je voulais laisser place à l’imagination de celui qui regarde les photos et assembler ces deux corps comme une sculpture, mettant alors de côté l’émotion ou le sentiment qu’un visage peut exprimer. »

Quart d'Heure Américain © Billie Thomassin

Quart d’Heure Américain © Billie Thomassin

Pour visualiser davantage de photographies de la jeune artiste, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Billie et à vous abonner à son compte Instagram.