DLSP est une rubrique qui vous permet de découvrir les « setups » photo de photographes, professionnels ou amateurs, connus ou anonymes, afin de dévoiler ce qu’il se cache dans leurs sacs photo.

Aujourd’hui, nous découvrons le sac de Romain Vigouroux, photographe professionnel touche à tout mais qui adore la photographie de mariage.


Bonjour, je suis Romain, j’ai 42 points. Je suis pro depuis 7 ans. Je n’ai pas souhaité me spécialiser sur un type de photos (studio, corporate…). Néanmoins j’ai une affection particulière pour le mariage qui m’offre une liberté créative assez unique par rapport aux autres secteurs photo (notamment le corporate). Je suis Canon par hasard si j’ose dire. Aujourd’hui les arguments marketing fusent pour toutes les marques. Je ne peux pas dire que je sois mécontent, que j’en attende plus ou moins. J’ai la sensation de pouvoir tout faire avec ce matériel et c’est là l’essentiel (résolution de malade, ISO 500000 !!??, lourd, pas lourd, trendy, esthétique, waterproof… cela n’est pas si important. Est-ce si important ? )

Voici mon sac photo :

  • Sac LowePro Pro Runner 300 Aw : oui vous avez raison, il est trop petit pour moi. Je pars en reportage avec le sac plein et un appareil sur moi direct. Super sac qui a prouvé sa robustesse. Il est sur les rotules, mais qu’est-ce que j’ai pu l’utiliser, le malmené. Son point fort ou plutôt pourquoi je l’ai choisi : son ouverture totale : hyper pratique si tenté que l’on puisse le poser par terre, et la tout est à portée de main. Pas besoin de fouiller en dessous, au fond, derrière je ne sais quoi. Je recommande.
  • Canon EOS 1DX : Le boitier de la confiance. On a la sensation de pouvoir parer à toutes situations. Lourd, encombrant et peu discret c’est certain. En revanche il peut apporter un capital « apparence pro » ce qui peut dans certains cas (clients) avoir son importance. Autrement AF rapide, résolution parfaite pour moi et le temps de post traitement (18Mp) et rafale impressionnante pour 2 ou 3 moments de la journée : sorties églises, mairie, lancer de bouquet.
  • Canon EOS 5D Mark IV : la suite logique du Mark III que j’ai massivement utilisé. Ergonomie-poids sont parfaites pour mes mains. Il apporte le complément idéal du 1D : il est moins extrême que celui-ci, mais la résolution accrue peut être utile. Il se sort bien sûr de toutes les situations (mariages) haut la main. La qualité de l’écran est bluffante je trouve : un bel atout pour montrer une ou deux photos pendant la journée et ainsi conserver un engouement, une confiance des mariés.
  • Sigma 35 mm f/1.4 Art : il est vissé sur un boitier toute la journée. Rapide, discret, piqué. Avec cette focale et cette ouverture, on peut faire beaucoup de choses : des basses lumières, des photos de situation, des petits groupes, des portraits créatifs (bien sûr moins puriste qu’un 85, mais c’est possible)
  • Canon 85 mm f/1.2 : Il est lent (très) et sa distance de mise au point est longue (plus d’un mètre je crois). Je m’en sers en portrait, mais pas que. En pleine foule et à distance, il permettra une plus grande efficacité de mise au point et un flou immédiat des sujets adjacents.
  • 2 Canon Speedlite 600 : Pas de surprise, cela fonctionne bien. Je les utilise en déporté ou en bounce. Ils ont l’avantage de pouvoir « Zoomer » manuellement à 200mm, ce qui permet de cibler et de ne pas « arroser » toute une scène.
  • Canon 100mm Macro f/2.8 : Je l’utilise très peu. Bien sûr c’est pour les alliances qu’il me suit et éventuellement quelques détails de décoration, il n’est pas stabilisé ce qui en fait un objectif pas si facile à utiliser si l’on souhaite garder un minimum de profondeur de champ (ça bouge vite).
  • Canon 16-35mm f/2.8 : un grand-angle qui me permet d’illustrer ce que je ne peux faire au 35mm fixe. Comme tous les grands-angles attention au bord de l’image. Une belle ouverture et une focale bien large permettent aussi de travailler en basse lumière et en vitesse relativement lente.
  • Canon 70-200mm f/2.8 IS : On ne présente plus cet objectif aux performances inégalées. Pour moi le roi des rois avec piqué, rapidité, bokeh. La contrepartie c’est le poids et le manque de discrétion. En outre, un objectif qui peut faire la différence. Je l’utilise si je sais que je ne peux pas bouger ou que je m’apprête à vivre une action qui va aller vite.

J’emporte également de petits accessoires :

  • des piles rechargeables Eneloop et Amazon généralement
  • un petite guirlande LED Ikea pour effet bokeh et cacher des éléments disgracieux (dans un salon de coiffure par exemple)
  • des cartes mémoires de toutes marques
  • une lampe LED Lenser m7R qui envoie très fort (attention de maitriser son utilisation et de parfaire une balance des blancs très blanche)
  • des petits bonhommes Lego que je colle ponctuellement sur un objectif avec de la pâte a fixe (les enfants adorent ça et je récupère quelques beaux portraits).

Difficile de faire mieux en équipement selon moi (enfin je veux dire ce matériel est très performant). Quelques optiques fixes pourraient compléter la gamme du parfait photographe de mariage.

© Romain Vigouroux

© Romain Vigouroux

© Romain Vigouroux

Vous pouvez retrouver le travail de Romain Vigouroux sur son site et sur Instagram.