Michael Schauer, un amoureux des paysages européens, nous présente sa série Waves sortie en 2017. Apaisement et sérénité sont les maitres-mots de cette série photo réalisée sur les plages de Madère.

Waves © Michael Schauer

Waves © Michael Schauer

Originaire de Munich dans le sud montagneux de l’Allemagne, Michael est un photographe spécialisé dans le paysage et la publicité. Agé de 27 ans, il a découvert la photographie en 2014 lors de ses études de sociologie et de philosophie. Depuis, il multiplie les voyages pour pouvoir exprimer sa passion pour la photographie : « Venant du sud de l’Allemagne, les montagnes, les lacs et les forêts sont mon domaine naturel. J’aime aussi les paysages stériles et les glaciers, ce qui m’a conduit à de multiples voyages en Islande en 2017. » nous explique le photographe.

Waves © Michael Schauer

Waves © Michael Schauer

Petit à petit, son amour pour la photo s’est décuplé, commençant comme tout le monde par prendre des photographies simplement pour garder un souvenir ou pour la beauté du sujet. Michael Schauer a ensuite pris son téléphone pour photographier l’architecture de Munich : « Munich a de merveilleuses vieilles églises ! »

Waves © Michael Schauer

Waves © Michael Schauer

Waves © Michael Schauer

Waves © Michael Schauer

Pour sa série Waves, le photographe n’est pourtant pas parti sur les plages enneigées de l’Islande. En effet, Michael a laissé la glace et le froid pour Madère, une île située dans la région la plus chaude de l’Atlantique : «C’est une île volcanique, donc il y a aussi des paysages montagneux et, oh quelles vagues ! ».

Waves © Michael Schauer

Waves © Michael Schauer

A travers ses clichés, Michael voulait avant tout étudier le mouvement de l’eau. La lumière et le vent était au rendez-vous pour permettre au photographe de prendre plus de 200 belles photos en seulement 5 minutes avec son drone.

Waves © Michael Schauer

Waves © Michael Schauer

Au niveau du matériel, Michael a ses chouchous. Son fidèle Nikon D800, qu’il a nommé Rosalind ne le quitte plus. Le drone qui lui a permis de mettre en place cette série est un DJI Mavic Pro qui porte le nom de Fridolin. Les prénoms ne se réfèrent pas à une personne en particulier mais permettent à l’artiste de montrer que « ce ne sont pas seulement des caméras ou des machines mais une représentation d’une  »force créative » ».

Du point de vue des objectifs, Michael Schauer a également un avis arrêté : « j’utilise souvent le Nikon 24-70mm f/2.8 (l’ancien, sans le stabilisateur) mais j’adore les téléobjectifs. Pour moi, le Nikon 80-400mm VR est le meilleur objectif que j’ai jamais utilisé. En plus il est léger ! »

Waves © Michael Schauer

Waves © Michael Schauer

Le photographe souhaite à l’avenir continuer ses projets photo dans le Nord en allant directement sur le cercle Arctique. Il souhaite également changer de drone pour continuer le travail à ce niveau.

Si la série vous a plu, vous pouvez également vous rendre sur son site et le suivre sur Behance et Instagram.