ZRmIEgiMP5I

À seulement 13 ans, Josiah Launstein a reçu cette année encore le prix du Jeune Photographe en Plein Air. Il a d’ailleurs également été pour la troisième fois finaliste pour le prix du Meilleur Photographe de la Vie Sauvage du National History Museum de Londres. Portrait rapide d’un prodige aux yeux d’or.

Josiah est né dans une famille de photographes dans les montagnes canadiennes. À seulement 5 ans, le jeune garçon débute la photographie aux côtés de ses parents et de ses sœurs. À 7 ans, il prend cet art avec sérieux et commence à prendre de beaux clichés.

Josiah Launstein

« Ridgeline Sentinel » – Photo gagnante du Concours Jeune Photographe de Plein Air 2017 © Josiah Launstein

La photographie ci-dessus a permis à Josiah de remporter pour la deuxième fois le prix du Jeune Photographe de Plein Air (2017 et 2014), du jamais vu dans ce concours britannique. Ce cliché n’a pas été facile à prendre pour le jeune artiste qui a dû attendre et marcher sous des températures négatives pendant des heures avant de pouvoir immortaliser ce mouflon canadien scrutant l’horizon.

Josiah Launstein

Josiah Launstein en train de photographier un mouflon canadien durant une tempête de neige à Alberta au Canada

Pour la troisième année, Josiah est également finaliste pour le prix du Meilleur Jeune Photographe de la Vie Sauvage. Sur le site de la famille Launstein se trouve une description pour expliquer l’histoire de la photo ci-dessous : « Cet été je suis allé en Thaïlande pour un film sur ma vie de photographe d’extérieur. Je n’en croyais pas mes yeux tellement il y avait de mites et de chenilles ! Je ne pouvais pas non plus croire qu’il pleuve autant en Thaïlande ! » Profitant d’une pause de quelques jours sur le tournage à cause des intempéries, Josiah et son père John sont allés visiter les alentours. C’est là qu’ils sont tombés sur cette chenille trempée.

« Raindrops » – Photo finaliste du prix du Meilleur Jeune Photographe de la Vie Sauvage 2017 © Josiah Launstein

Dès son plus jeune âge, le photographe aime se promener dans les montagnes canadiennes et capturer les plus beaux animaux de la faune. Ses préférés sont les mouflons canadiens, une sorte de boucs des montagnes américaines. Mais ces animaux sont délicats à photographier. Très sauvages, ils s’enfuient dès qu’ils ressentent la moindre tension et le moindre trouble provenant du photographe. Un vrai travail de patience et de concentration pour le jeune Josiah.

High Country Bighorn © Josiah Launstein

High Country Bighorn © Josiah Launstein

En plus de ces concours, le photographe a également exposé pour des établissements prestigieux tels que le Naturel History Museum à Londres, le Royal British Columbia Museum et le Royal Ontari Museum au Canada.

© Josiah Launstein

Little Hunter © Josiah Launstein

La montagne des mouflons canadiens est reposante, apaisante, et Josiah adore s’y balader. Avec une forte détermination et beaucoup de patience, il arrive à prendre de belles photos inspirantes. Et ce n’est que le début !

Goose Attack © Josiah Launstein

« Goose Attack » – Photo finaliste du prix du Meilleur Jeune Photographe de la Vie Sauvage 2015 © Josiah Launstein

Si vous aussi vous êtes fascinés par ce jeune garçon plein de talent, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site de la famille Launstein et sur leur compte Instagram, Facebook et Twitter.