Le 25 juillet 1917, la société Nippon Kogaku K.K. (l’ancien nom de Nikon) est créée au Japon pour équiper la recherche scientifique de microscopes et l’armée de jumelles et autres télescopes. 100 ans plus tard en 2017, Nikon lance le Nikon D850, son nouveau boîtier plein format polyvalent. Comment la société, au bord de la crise à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, a-t-elle parcouru l’histoire aux côtés des plus grands photographes tout en suivant l’évolution technologique ? Voici une rétrospective des 100 ans photo de Nikon.

Une aventure scientifique et militaire

À l’origine, Nikon – qui s’appelle Nippon Kogaku K.K. – a pour vocation à fournir les scientifiques et militaires japonais en équipement optique (microscopes, jumelles, télescopes et objectifs pour des prises de vue militaires). C’est la mission que Iwasaki Yanosuke s’est donnée en travaillant rapidement avec des ingénieurs allemands pour développer une expertise dans la construction d’optiques précises. Il en sort certains produits qui ont marqué la recherche scientifique, comme le microscope JOICO lancé en 1925.

Après guerre, Nikon renaît

Après la Seconde Guerre mondiale, le Japon est ruiné et la société Nippon Kogaku K.K. a une décision cruciale à prendre : changer le cap et lancer ses premiers produits grand public. C’est à ce moment-là – en 1945 – que la société japonaise est rebaptisée Nikon, un nom plus court et beaucoup plus simple à prononcer ou écrire, des détails importants pour l’internationalisation de la marque.

En 1948, le premier appareil photo Nikon est lancé : le Nikon I. Vendu à seulement 450 exemplaires, cet appareil photo marque le début d’une nouvelle aventure pour Nikon.

Nikon I

C’est cependant encore un conflit militaire qui va faire connaitre Nikon au-delà du Japon : durant la guerre de Corée, les soldates américains et reporters découvrent les premiers appareils photo Nikon et les rapportent aux États-Unis. Il n’en faut pas plus pour que de nombreux journalistes et photographes professionnels s’équipent en Nikon. Parmi eux, David Douglas Duncan (DDD), reporter de guerre puis journaliste pour Life Magazine, deviendra le premier ambassadeur de la marque aux États-Unis suite à son passage de Leica à Nikon.

Nikon F

En 1959, le Nikon F est le premier reflex lancé par Nikon et ce boîtier va propulser Nikon sur le devant de la scène, notamment grâce à la Palme d’Or obtenue en 1967 par le film Blow Up, dans lequel David Hemmings incarne un jeune photographe de mode. Déjà à cette époque, un boîtier reflex était capable d’une rafale de 7 images par seconde avec le Nikon F Sapporo.

Années 60 : entre démocratisation de la photo et prouesses techniques

Après avoir fait sa place auprès des professionnels, Nikon décide qu’il est temps de permettre au plus grand nombre d’utiliser un appareil photo. C’est avec le Nikkorex F et le Nikkormat que le fabricant japonais réussi son pari d’ouverture, tout en continuant de produire des appareils et objectifs à destination des professionnels, comme le Nikon F2 lancé au début des années 70 ou bien l’objectif fish-eye 6mm en 1970, capable de photographier à un angle de 220°.

L’astronaute Bruce McCandless II, activité extravéhiculaire – février 1984 © NASA

Nikon n’a cependant pas oublié sa vocation scientifique en acceptant des commandes spéciales. À cette époque, la NASA cherche à utiliser des appareils photo plus portables capables d’endurer les conditions difficiles de l’espace. Nikon, grâce à sa réputation sur le marché américain, est sélectionné pour fabriquer les appareils 35mm qui seront utilisés pour immortaliser la conquête de l’Espace et les différentes missions scientifiques spatiales.

Cette expérience unique – fabriquer des appareils photo pour l’Espace – servira à Nikon pour la conception de son premier boîtier reflex numérique, un F4 modifié pour la NASA avec un capteur CCD monochrome de 1 Mpx. L’ensemble de la série F est largement imputable aux développements et à la recherche entreprise dans les années 60 et 70 avec la Nasa.

Années 80-90 : la révolution numérique

Au début des années 80, Nikon continue sa lancée avec un nouveau Nikon F3 AF, le premier appareil photo autofocus avec contrôle d’exposition automatique. Quelques années plus tard, en 1988, le passage au numérique s’opère avec le QV1000, un appareil photo sans film, mais toujours analogique. À la place de la pellicule, un capteur CCD noir et blanc de 380.000 pixels capte l’image qui est ensuite stockée sur une disquette magnétique. Il s’agit des prémices de l’appareil photo numérique grand public.

Coolpix 100

En 1996, la gamme Coolpix est lancée avec le Coolpix 100 qui sera le premier appareil photo 100% numérique de Nikon. Il embarque un capteur CCD 1/3’’ de 330 000 pixels, capable de créer des images jusqu’à… 512 x 480 pixels. On est bien loin de ce temps. La gamme Coolpix s’étendra rapidement et de nombreux amateurs découvriront la photographie avec l’un de ces appareils numériques.

Nikon D1 : la haute performance numérique en gestation

En 1999, de nombreux photographes professionnels utilisent encore le film argentique en dépit d’alternatives naissantes en numérique. Avec le Nikon D1 annoncé cette année, qui offre un capteur numérique de 2,7 Mpx, une rafale de 4,5 i/s et un boîtier tropicalisé, les professionnels se tournent vers le numérique et s’y retrouvent en termes d’usage avec des contrôles proches du F5.

Nikon D1

Ensuite, dans les années 2000, différents boîtiers numériques se succéderont, avec certains éléments marquants comme le Nikon D70 (2004), le Nikon D3 (2007), le Nikon D90 (premier reflex capable de filmer) et, plus proche de nous, le Nikon D5 sorti en 2016. Tous ces boîtiers apportent au fil des années une solution de capture d’images de plus en plus performante, notamment en condition de faible luminosité.

Aujourd’hui, pour ses 100 ans, Nikon a décidé de célébrer cette date importante en sortant un nouveau boîtier : il s’agit du Nikon D850, successeur des D800 et D810.

Nikon D850, le reflex plein format le plus polyvalent

Fin août 2017, Nikon a levé le voile sur le Nikon D850, son dernier boîtier plein format à haute résolution très attendu : 45,7 Mpx, vidéo 4K et AF 153 points. Ce boîtier, déjà plébiscité par la presse et de nombreux photographes, est un boîtier plein format polyvalent pouvant servir à la fois aux photographes professionnels de studio, de sport, de mariage ou de mode comme aux photographes nature voire même aux vidéastes.

Nikon D850

Nikon D850

Nikon D850

Nikon D850

Ce boîtier est dans le sillage du D5 en reprenant son nouveau processeur EXPEED 5, une sensibilité ISO allant de 64 à 25 600 ISO et surtout le système AF ultra performant du D5, capable d’accrocher jusqu’à -4 IL – soit des conditions lumineuses très faibles.

Qu’est-ce qui fait de ce boîtier un modèle très polyvalent ? Il allie à la fois la définition (capteur plein format de 45,7 Mpx), la vitesse (AF ultra performant et rafale de 7 i/s voire 9 i/s avec le grip) et la sensibilité (un capteur rétroéclairé et le dernier processeur d’images Expeed 5). Le Nikon D850 répond ainsi aux attentes des professionnels ainsi que des amateurs passionnés qui veulent ce qu’il se fait de mieux en matière de qualité d’image.

Le Nikon D850 est disponible depuis le 7 septembre 2017. Vous pouvez le retrouver sur le site de la Fnac.com au tarif de 3799,99€ nu et dans l’un des 19 magasins Fnac suivants : Boulogne, La Défense, Parly 2, Vélizy, Lille, Rouen, Strasbourg, Bordeaux, Paris Champs-Élysées, Paris Forum, Paris Montparnasse, Paris Saint-Lazare, Paris Ternes, Grenoble Victor Hugo, Lyon Bellecour, Marseille, Monaco, Nice et Toulouse Wilson.

Au-delà de la technique, des émotions et des histoires

Au-delà des prouesses techniques et optiques de Nikon tout au long de ces années, il est important de noter que le matériel est un outil au service d’une histoire. Si Nikon maîtrise la lumière et l’optique, cette expertise se transforme en témoignage visuel de l’Histoire grâce à tous les photographes, amateurs et professionnels, célèbres ou inconnus, qui utilisent ce matériel pour raconter des histoires et partager ces émotions.

À une certaine époque, seuls quelques grands reporters ou explorateurs étaient capables de rapporter des images exceptionnelles à valeur d’histoire. Aujourd’hui, Nikon met le meilleur de la technique au service du plus grand nombre afin de repousser les limites et faire qu’un photographe peut être à la fois témoin et acteur en capturant de belles images jusqu’ici impossible d’obtenir.

Retrouvez l’ensemble de la gamme photo Pro (boîtiers et objectifs) de Nikon sur la boutique Fnac.com.


Contenu réalisé en collaboration avec Fnac.com
Il s’agit d’un contenu original créé par Phototrend avec nos critères de qualité et la Fnac participe pour mettre en avant le Nikon D850, produit anniversaire phare.