Avec la contribution de la Maison Européenne de la Photographie, la maison Guerlain organise une exposition photo, « Les femmes vues par les femmes – Révélation », du 22 juin au 27 août 2017. Afin de célébrer les femmes photographes mais aussi les modèles, la maison du parfumeur, au 68 avenue des Champs-Elysées, devient un lieu d’exposition pour 24 oeuvres marquantes d’une quinzaine de photographes reconnues.

Maison Guerlain / MEP – « Les femmes vues par les femmes » – A droite : photo de Françoise Huguier

Portée par le directeur de la MEP, Jean-Luc Monterosso, cette exposition regroupe le travail de Sabine Weiss, de Shirin Neshat, Martine Barrat, de Françoise Huguier, de Bettina Rheims, entre autres. Et toutes leurs photos semblent s’intégrer ou au contraire contraster avec le cadre baroque et fastueux de la maison Guerlain, que ce soit dans le salon, dans des salles spacieuses remplies de flacons de parfum au premier étage et au sous-sol.

Maison Guerlain / MEP – « Les femmes vues par les femmes »

L’on y (re)découvre aussi les images atypiques de l’Italienne Rossella Bellusci qui joue beaucoup sur la lumière et « brûle » ses photos afin de faire ressortir les vêtements, apparaissant alors comme dessinés par la lumière et devenant indépendants des modèles.

Maison Guerlain / MEP – « Les femmes vues par les femmes » – Photo de Rossella Bellusci

Pour l’occasion, la photographe française Valérie Belin, qui explore souvent des thèmes comme l’identité et les transformations (physiques et autres), est commissionnée par la maison Guerlain et la MEP afin de créer une série de photos pour cette exposition. Elle réalise « Liberty », comme une allégorie féminine de la Liberté.

Elle photographie des mannequins de vitrine, « ces symboles à l’aspect d’art nouveau, ces créatures de l’imaginaire qui aspirent à la réalité, qui aimeraient être vues ». Elle y superpose, via la technique de surimpression, des images de fleurs et des pages de comics, issues d’une série d’un couple de meurtriers. Ainsi Valérie Belin cherche à « opposer le vivant au non-vivant » et de donner à ces photos un aspect pictural, faisant fusionner photographie et peinture.

Maison Guerlain / MEP – « Les femmes vues par les femmes » – Photo de Valérie Belin

L’exposition « Les femmes vues par les femmes » rend compte du travail, à la fois cérébral et intuitif, des photographes au féminin, peu présentes dans le monde de la photo auparavant, qui jouent sur les codes pour représenter les femmes. De l’image contestataire, comme la « Mariée célibataire » de Kimiko Yoshida, à des clichés de mode repensés et subversifs tels que le prouvent le travail lumineux et hâlé de Rossella Bellusci, les silhouettes floues et sépia de Sarah Moon, ou encore le modèle à la robe blanche semblant se métamorphoser en une grande voile reflétée dans l’eau, de Dominique Issermann.

© Maison Guerlain / MEP – « Les femmes vues par les femmes » – Photo de Kimiko Yoshida

©  Sarah Moon – Garden Party

Maison Guerlain / MEP – « Les femmes vues par les femmes » – Photo de Dominique Issermann

Maison Guerlain / MEP – « Les femmes vues par les femmes »

Bien que l’exposition s’attache surtout au monde de la mode et du luxe, propre à la maison Guerlain, on y retrouve tout autant des femmes de tous les jours, comme « La femme au sac à main » capturée dans le métro en 1987 par Dolorès Marat, que d’autres plus connues comme Simone de Beauvoir dont le portrait, réalisé en 1948 par la célèbre Gisèle Freund, photographe et portraitiste de Magnum, et qui semble imprégner de la formule intemporelle de la sociologue : « On ne naît pas femme, on le devient ».

Maison Guerlain / MEP – « Les femmes vues par les femmes » – Portrait par Gisèle Freund de Simone de Beauvoir

On voit ainsi que le féminin se met bien au pluriel, et que « la Femme », avec un grand F (tout comme « l’Homme » avec un grand H), n’existe pas, mais que les femmes sont bien multiples.

© Bettina Rheims – Charlotte Rampling

Informations pratiques
Exposition « Les femmes vues par les femmes – Révélation »
Maison Guerlain
68, Avenue des Champs-Elysées 75008 Paris
Du 22 juin au 27 août 2017
Du lundi au samedi : 10h30  – 20h. Dimanche : 12h – 20h
Gratuit