Prendre une dernière photo juste avant sa mort, ça sonne comme une tragédie de mauvais goût. Et pourtant, c’est le drame qui est arrivé à Hilda I. Clayton, une photographe de l’armée américaine âgée de seulement 22 ans et tuée en 2013 par l’explosion accidentelle d’un mortier lors d’un exercice militaire en Afghanistan dans la région de Laghman. Le journal de l’armée, « Military Review », a publié en avril dernier cette dernière image de la soldate spécialisée en photo.

Originaire d’Augusta en Géorgie et rattachée à la 55th Signal Company (appelée aussi Combat Camera), Hilda I. Clayton était déjà à son âge une photographe d’armée expérimentée. Elle avait pour mission « d’accompagner les soldats dans toutes leurs missions de déploiement et de documenter l’histoire de ces opérations militaires ».

© U.S Army - Hilda I. Clayton est la première soldate spécialiste en documentation et production visuelle de combat à être tuée en Afghanistan

© U.S Army – Hilda I. Clayton est la première soldate spécialiste en documentation et production visuelle de combat à être tuée en Afghanistan

Dans le cadre des opérations militaires en Afghanistan, de nombreuses moyens étaient employés pour renforcer la collaboration entre les armées américaine et afghane. Ainsi, ce 2 juillet 2013, Hilda I. Clayton participe à un exercice de tir réel avec l’ANA (Afghan National Army) organisé pour confirmer les techniques enseignées par les Américains aux Afghans. Mais un mortier explose accidentellement et tue dans la foulée la photographe, l’assistant afghan qu’elle entraînait et 3 soldats afghans.

Selon le journal de l’armée, le fait qu’elle avait choisi d’entraîner un soldat afghan au métier de photojournalisme de guerre montre qu’elle aidait à « renforcer le partenariat [avec les Afghans] mais aussi qu’elle prenait part aux situations de risque en participant à l’effort ». Au même moment que Hilda I. Clayton, le soldat afghan dont le nom n’est pas mentionné a pris la même photo de l’explosion causant leur mort (ci-dessous).

© Afghan National Army (ANA), 2 juillet 2013

© Afghan National Army (ANA), 2 juillet 2013

Publier cette image est à la fois une manière de rendre hommage à la jeune soldate photographe mais aussi de rappeler « combien les soldates sont de plus en plus exposées à des situations périlleuses, en entraînement et au combat, à égalité avec leurs collègues masculins ».

Le nom de Hilda I. Clayton a été ajouté au « Hall of Heroes » à la Defense Information School (DINFOS) à Fort Meade dans le Maryland dont elle a été diplômée. De plus, le prix annuel du concours du meilleur Combat Camera a été renommé d’après elle : le Spc. Hilda I. Clayton Best Combat Camera consiste à mettre à l’épreuve les compétences physiques et techniques des équipes de photographes de l’armée pendant 5 jours.