Pour ce nouveau carnet de voyage, c’est Léo Coulongeat qui nous transporte dans les paysages chauds de la Vallée de la mort.


Étape obligatoire pour tout passionné de roadtrip, c’est en mai 2016 que j’ai eu la chance d’aller à la rencontre des parcs Ouest-Américain avec des amis.

L’enchaînement de moments particuliers s’opère : coucher de soleil sur une montagne psychédélique, feu de camp dans un désert de Joshua Tree, descente dans l’antre des grands canyons, rencontre de Navajos au pied de Monument Valley, exploration des baies du Lac Powell en canoë … Notre dernière étape fut la périlleuse Vallée de la Mort où a été mesurée la température la plus haute sur terre. Malgré sa renommée incontestable, ce parc reste cependant moins visité et plus mystérieux que ses voisins. C’est avec surprise que nous nous retrouvons dans de paysages incroyables.

Notre première rencontre fut les montagnes de Zabriskie Point. Ce lieu est notamment connu pour son film éponyme où les plus gourmands pourront y retrouver une flamboyante scène érotique.

Nous nous retrouvons complètement seuls, munis de mon appareil et de quelques bouteilles d’eau, au milieu de ces vagues rocheuses qui nous donnent l’impression d’être sur une autre planète.

©Léo Coulongeat

©Léo Coulongeat

©Léo Coulongeat

©Léo Coulongeat

©Léo Coulongeat

En fin de journée nous continuons notre route pour découvrir avec surprise Mesquite Flat Sand Dune, un désert immense coincé dans une chaîne montagneuse au milieu de nulle part. Nous fonçons en haut de la plus haute dune; le vent caractéristique de ce parc recouvre nos pas en seulement quelques minutes et renforce l’idée que nous naviguons dans d’énormes vagues de sable.

©Léo Coulongeat

©Léo Coulongeat

©Léo Coulongeat

©Léo Coulongeat

©Léo Coulongeat

©Léo Coulongeat

Vous pouvez retrouver le reste de mon roadtrip aux Etats-Unis sur mon site ERISPHERE ainsi que mes autres voyages et explorations.

Léo Coulongeat