La photographe américaine Juliette Mansour, originaire d’Atlanta en Géorgie, redynamise sa ville en en faisant le sujet principal de sa photographie de rue. Elle joue avec les reflets des vitrines, fenêtres et rétroviseurs pour créer des effets de superpositions et laisser à voir les scènes d’intérieur des bâtiments, magasins et autres restaurants ainsi que les scènes se déroulant, en miroir, dans la rue.

© Juliette Mansour, "Reflections"

© Juliette Mansour, « Reflections »

Juliette Mansour s’est intéressée à la photographie très rapidement, manipulant un Kodak Instamatic dès ses 12 ans pour capturer quelques moments de la vie de tous les jours. Pourtant ce n’est pas vers la photographie qu’elle se dirige en premier lieu : musique, art, langues étrangères… Ses passions sont nombreuses et l’amènent à devenir professeur de langue, puis à partir de 1998 à travailler en web design (conception de sites web) et marketing pour une agence de publicité.

© Juliette Mansour, "Reflections"

© Juliette Mansour, « Reflections »

Ce parcours l’encourage à éveiller « l’artiste visuelle qui sommeille en elle ». Elle reprend sérieusement la photographie, équipée d’un Sony Mavica. Elle enchaîne les cours, rejoint des groupes de photographes, participe à quelques publications, puis finit par créer son propre groupe photo en 2008 : l’Atlanta Street Photography Group. Ce club assez restreint se consacre à la photographie de rue traditionnelle, inspirée de l’univers d’Henri Cartier-Bresson et de Vivian Maier.

En effet, Juliette Mansour est une fervente admiratrice de cette photographe de rue américaine, reconnue seulement après sa mort, et cherche à respecter ce style simple et cet « oeil candide ». Adepte du principe du « moment décisif » de Cartier-Bresson, elle voit la photographie de rue comme un moyen de capturer d’un seul coup l’unicité et la beauté d’un instant, d’un lieu et d’une composition, tous précis. Elle cherche ainsi à transmettre l’émotion d’un moment.

© Juliette Mansour, "Reflections"

© Juliette Mansour, « Reflections »

Avec ses photos, elle tend à créer un lien avec le protagoniste de la scène photographiée puis avec l’observateur de l’image. Ce sont là des caractéristiques inhérentes à la photographie de rue qui est plus simple que la photographie documentaire par exemple, dénuée de connotation politique et d’obligation médiatique. La photo de rue se consacre à représenter la vie ordinaire et à la rendre fascinante par le biais d’un point de vue personnel (celui du photographe).

© Juliette Mansour, "Reflections"

© Juliette Mansour, « Reflections »

Sa série « Reflections », qu’elle commence lors d’une sortie photo avec son groupe par une journée froide de janvier 2010, est un bon exemple de son style classique. Alors que peu de monde est de sorti ce jour-là, elle aperçoit son reflet, tout emmitouflé d’écharpe et de bonnet, dans une vitrine et décide de se tirer le portrait.

Elle poursuit ensuite son chemin, équipée de son appareil photo moyen format, un Yashica TLR, à la recherche de scènes d’intérieur à photographier depuis l’extérieur. Elle finit par capturer une dizaine de photos de reflets d’autres personnes dans des boutiques et restaurants, mais aussi de passants de la rue, à travers des vitres ou via des rétroviseurs.

© Juliette Mansour, "Reflections"

© Juliette Mansour, « Reflections »

Ses images peuvent sembler « banales » au premier abord selon elle, mais deviennent rapidement uniques et intéressantes après une seconde observation : de petits détails se démarquent comme la tête de cet homme placée juste sur le dessus du bâton de maïs, les visages de la rue et des boutiques se superposent, les contrastes jouent avec les lumières et les ombres, etc. Le secret (et la difficulté !) de ce type de photographie de rue, c’est la combinaison parfaite (ou du moins harmonieuse) entre le moment, la lumière et la composition.

Le travail simple, visuel et spontané de Juliette Mansour rappelle la photographie de rue à la fois classique et moderne, celle qui reste authentique à son style, celle qui explore le noir et blanc tout autant que la couleur, mais qui surtout se fonde sur la passion du visuel.

© Juliette Mansour, "Reflections"

© Juliette Mansour, « Reflections »

© Juliette Mansour, "Reflections"

© Juliette Mansour, « Reflections »

© Juliette Mansour, "Reflections"

© Juliette Mansour, « Reflections »

Pour découvrir l’ensemble du travail de Juliette Mansour, allez faire un tour sur son portfolio personnel.