DLSP est une rubrique qui vous permet de découvrir les « setups » photo de photographes, professionnels ou amateurs, connus ou anonymes, afin de dévoiler ce qu’il se cache dans leurs sacs photo. Proposer mon « setup » photo.

Cette semaine, Loreleï Quirin nous présente son sac photo 100% nature.


Amatrice de photographie depuis mon plus jeune âge, je suis passionnée de nature et par l’environnement qui nous entoure. Bénévole pour diverses associations de protection de la faune sauvage, je m’engage sur tous les plans dans ma passion. La photographie me permet de témoigner de la beauté fragile qui nous entoure et de sensibiliser à sa préservation.

J’aime l’immersion en pleine nature, la pratique de la randonnée pédestre, la billebaude et les escapades permettant parfaitement d’immortaliser la richesse de la biodiversité de chaque lieu, en renouant avec les origines, établir des connexions pour vivre des moments uniques.

  • Lowepro Fastpack BP 150 AW II : j’utilise ce sac photo de couleur noire. Je l’ai tout d’abord choisi pour sa taille relativement petite, et pour son format accepté en cabine d’avion, par rapport à d’autres gros sacs (mon second est un Lowepro Transit BackPack 350AW qui loge mon Sigma 120-400mm f/4,5-5,6 DG OS HSM). En tant que femme le choix du porté sur un dos étroit et le passage des bretelles est toujours compliqué avec nos attributs :). Il est idéal pour les randonnées légères sur de longues journées. Ses bretelles sont bien rembourrées, assez ergonomiques et évacuent relativement bien la chaleur. Son revêtement déperlant et sa housse anti-pluie en font un atout précieux en toute circonstance. La poche indépendante supérieure de ce sac et les nombreuses pochettes internes et externes me permettent d’emporter mes documents d’identité, un téléphone, une petite bouteille d’eau, un calepin et des stylos, un guide ornithologique ou botanique en fonction du lieu à découvrir, un couteau, un petit pull fin ou une petite veste en cas de temps plus frais. Et surtout du répulsif à moustique, l’arme indispensable en zone humide ! Le gros plus de ce sac : il y a assez de rangement pour y ajouter le petit nécessaire de nettoyage destiné à mon matériel. Bien agencé, j’y loge mon petit bijou, un Canon 7D MkII.
  • Canon EOS 7D MkII : il est muni de son grip qui inclut 2 batteries et un support à piles distinct. L’ajout du grip apporte une meilleure ergonomie surtout avec des petites mains, et des réglages mémorisés supplémentaires. Après de nombreuses recherches et essais, j’ai jeté mon dévolu sur ce boitier. Parfait pour ma pratique, car il offre un mode rafale particulièrement pointu en toutes circonstances. Il possède aussi une technologie AF embarquée similaire au 5D Mark III qui en fait un boitier orienté sport muni de l’avantage des capteurs APS-C, des critères indispensables en animalier.
  • Sangle OP/Tech Strap Sling : pour transporter mon boîtier
  • Canon 17-40mm f/4 L USM : je ne me sépare jamais de cet objectif, parfait pour la photographie de paysage, ambiance, et proxi.
  • Canon 100mm macro F/2,8 USM et son pare-soleil : lumineux, fixe et léger idéal pour tout type macrophotographie et rapproché.
  • Canon 50mm f/1,8 d’ancienne version : très lumineux, il m’accompagne de temps à autre pour réaliser des portraits et de la proxi notamment avec l’ajout de bonnettes macro.
  • Des lingettes Carl Zeiss et son chiffon microfibre idéal contre les éclaboussures et la boue
  • Kit Lenspens DSLR : ces stylos ont un format idéal pour les emporter partout et leur durée de vie est relativement longue.
  • Filtre HOYA Pro 1 Digital Polarisant circulaire pour compléter mes filtres de la même marque, neutre qui ne quittent jamais mes optiques.
  • Carte mémoire Lexar Pro Compact Flash 16 Go en plus de ma carte SD HC Lexar 16G, mes bouchons d’objectifs, mon chargeur de batterie Canon pour les excursions proches de la civilisation.

J’espère prochainement, qu’un Canon 70-300mm f/4-5,6 IS II USM viendra compléter ma collection, en souvenir de ma possession de la précédente version qui a le grand avantage d’avoir un encombrement réduit et un poids léger.

Je recherche avant tout la simplicité. J’ai choisi un matériel varié, une gamme « à tout faire » pour m’adapter en toutes circonstances et capturer l’instant éphémère que peut offrir la nature telle qu’elle est : sauvage et imprévisible.

© Loreleï Quirin

© Loreleï Quirin

Lorelei2

© Loreleï Quirin

© Loreleï Quirin

© Loreleï Quirin