Deux nouvelles expositions ont été présentées à la galerie Polka jeudi 12 janvier au soir. Du 14 janvier au 4 mars 2017, les visiteurs peuvent admirer une série consacrée au grand photographe américain Joel Meyerowitz qui a traversé l’histoire de la photographie, en passant du traditionnel noir et blanc à la couleur, et une exposition originale du renommé William Klein dédiée à son amour pour la ville de Paris.

© Damien Roué - Galerie Polka - Exposition "Taking My Time - Part II" de Joel Meyerowitz - jeudi 13 janvier 2017

© Damien Roué – Galerie Polka – Exposition « Taking My Time – Part II » de Joel Meyerowitz – jeudi 13 janvier 2017

Dans le second volet de la rétrospective de Meyerowitz intitulée “Taking My Time”, Polka offre une plongée révélatrice dans les premiers travaux en couleur du photographe dès la fin des années 1960. La première partie de la série se consacrait à sa pratique de la photographie de rue en noir et blanc dans les rues de New York.

Mais cette “part II” abandonne la ville monochrome pour laisser la place aux paysages et aux couleurs épurées, nuancées, contrastées de la péninsule balnéaire, Cape Cod, dans le Massachusetts. C’est là que pour la première fois Meyerowitz s’essaye à la couleur, véritable bouleversement dans l’histoire de la photographie, avec une chambre grand format, une Deardoff 8×10, qui contraste fortement avec l’habituel 35mm de ses photos de rue. Les images dévoilant des scènes vides et immobiles mais aux couleurs riches révèlent une autre dimension de l’oeuvre de Meyerowitz.

© Damien Roué - Galerie Polka - Exposition "Taking My Time - Parti II" de Joel Meyerowitz - jeudi 13 janvier 2017

© Damien Roué – Galerie Polka – Exposition « Taking My Time – Parti II » de Joel Meyerowitz – jeudi 13 janvier 2017

La deuxième exposition, “Paris+Klein”, se présente comme une dédicace à la capitale française de la part du photographe urbain qui en a fait sa ville d’adoption. En effet William Klein qui a passé plusieurs années à déambuler dans Paris en offre ici une vision personnelle mais aussi plus riche, en 33 tirages et un grand format d’une mannequin saluée par des marines américains sur le Pont Alexandre III.

A l’opposé de la représentation traditionnelle de ce qu’il appelle le “Paris des photographes, […] une ville grise peuplée par des blancs”, il tend à révéler le cosmopolitisme et la diversité de la ville. Plus encore que pour New York, Klein cherche à souligner son dynamisme, son multiculturalisme et sa modernité. Ses photos de foules, de passants, de rues, de terrasses, sont un beau témoignage de la vie parisienne et de la photographie de l’instant.

© Damien Roué - Galerie Polka - "Paris+Klein" de William Klein - jeudi 13 janvier 2017

© Damien Roué – Galerie Polka – « Paris+Klein » de William Klein – jeudi 13 janvier 2017

Pour plus d’informations sur les expositions en cours et à venir, et les horaires de la galerie, allez faire un tour sur leur site.