Depuis 2014, l’association italienne BioArt visual organise une compétition photo internationale et payante aux thèmes environnementalistes. Avec ce concours, l’association cherche à promouvoir la beauté des écosystèmes et à défendre la préservation du patrimoine naturel mondial en dépeignant les paysages, la faune et la flore des biomes les plus riches sur Terre.

© Juan Carlos Muñoz (Spain) - "Shadows and Tracks on Sand" - Premier Finaliste du BioPhotoContest 2016

© Juan Carlos Muñoz (Spain) – « Shadows and Tracks on Sand » – Premier Finaliste du BioPhotoContest 2016 sur « Les Déserts, roches, et éboulis »

Les forêts boréales à l’honneur

Cette année, le BioPhotoContest qui débute le 15 janvier 2017 se consacre aux forêts boréales. Le site de l’événement donne une définition de cette taïga qui couvre une partie de l’hémisphère Nord sur les continents américain, européen et asiatique.

Ainsi elle s’étend sur les terres du Canada et de l’Alaska jusqu’à la région des Grands Lacs et des Rocheuses ; et en Asie sur les frontières nordiques de Mongolie, de même que sur les côtes russes du Primorié où l’on y trouve les derniers tigres de Sibérie et les îles septentrionales du Japon. Enfin on peut noter la présence de cet écosystème en Italie et en Europe du Sud dans certaines zones de hautes montagnes où le climat subarctique d’altitude l’encourage. Les forêts boréales se constituent de conifères, résineux et feuillus, et d’espèces animales résistants au froid.

En se concentrant sur un type d’écosystème par année, la compétition s’efforce d’éveiller les consciences sur l’importance des biomes pour la Terre et les organismes vivants (dont nous faisons partie). Dans ce cadre, la photographie agit comme témoin qui rend hommage à la richesse du monde et comme outil d’éducation sur l’environnement.

© Emanuele Biggi - "Bitis caudalis" - Deuxième finaliste du BioPhotoContest 2016 sur "Les déserts, roches et éboulis"

© Emanuele Biggi – « Bitis caudalis » – Deuxième finaliste du BioPhotoContest 2016 sur « Les déserts, roches et éboulis »

Les conditions et frais de participation

Les photographes, professionnels ou amateurs de tout âge ou nationalité, peuvent soumettre des images de paysages, exempts de trace humaine, d’animaux (mammifères, oiseaux et autres, mais pas d’animaux domestiques ou en captivité), de flore et d’arbres, et de couleurs plus abstraites représentant la nature. Quelques manipulations sont autorisées telles que le recadrage, les modifications de niveaux, couleurs, saturation, et contraste, mais la photo doit se rapprocher le plus fidèlement possible de ce qui a été observé au moment de la prise de vue.

Les candidatures doivent être soumises entre le 15 janvier et le 31 mars 2017. Pour cela, il est possible d’envoyer les images par la poste, sur CD, DVD ou USB à l’Association BioArt visual (adresse sur le site internet), ou en ligne à l’adresse suivante. Chaque photographe doit s’acquitter de 30€ de frais de participation et a la possibilité de soumettre jusqu’à 20 images.

© Markus Van Hauten (Germany) - "Black, blue, pink" - Troisième finaliste du BioPhotoContest 2016 sur "Les déserts, pierres et éboulis" Description: The upcoming sun let the clouds looks pink. The sand ist frozen from the fog last night. This is a panorama shoot from 5 horizontal images. Place: Iceland Make: Canon Model: Canon EOS 5DS R ExposureTime: 16/10 Date: 15-01-2016 ApertureFN: f/18.0 ISOSpeed: 100 FocalLength: 16/1

© Markus Van Hauten (Germany) – « Black, blue, pink » – Troisième finaliste du BioPhotoContest 2016 sur « Les déserts, pierres et éboulis »

Les prix à remporter

Au total, ce sont 80 photos qui sont sélectionnées par un jury de photographes professionnels et d’experts internationaux environnementalistes et qui sont rassemblées dans un livre explorant le thème de l’année. Parmi ces sélections, trois premiers prix sont décernés au BioPhotoFestival, la cérémonie des gagnants tenue à Budoia (Pordenone) en Italie le 23 septembre 2017.

Le premier finaliste remporte la somme de 4 000 euros et une copie du livre photo et du DVD du concours, le second 2 000 euros et le DVD, le troisième 1 000 euros. Le livre et le DVD, mis en vente à l’issue du concours aux prix respectifs de 30€ et 9,50€, permettent de soutenir l’association dans l’organisation des compétitions des années suivantes.

Pour en savoir un peu plus, rendez-vous sur le site du concours, en version anglaise ou italienne seulement.