La Maison Européenne de la Photographie inaugure sa nouvelle saison 2016/2017 avec une programmation riche et variée d’expositions photographiques et d’installations artistiques qui se tiendront du 7 septembre au 30 octobre 2016.

Rétrospective du photographe Herb Ritts

Une rétrospective exceptionnelle est dédiée au photographe américain Herb Ritts, intitulée « En pleine lumière ». Herb Ritts est connu pour son travail principalement dans la photographie commerciale. Sa carrière débute dans les années 1970 pour les magazines Vogue, Vanity Fair et Rolling Stone avant de se concentrer sur la publicité et d’en faire son domaine de prédilection. Il a été plusieurs fois récompensé pour ses campagnes réalisées pour de grandes marques comme Chanel ou Valentino.

La photographie d’Herb Ritts est unique, légère, insouciante. Il sublime le corps de ses mannequins par la douceur et le mouvement, ses photos ne sont pas statiques et diffèrent des shootings traditionnels en studio avec le jeu d’éléments extérieurs dans le champ. Il redonne à la photographie commerciale un caractère humain et spontané, une harmonie dans ses clichés qui dévoilent un regard intime et une conscience artistique dont la combinaison lui a valu l’immédiateté de son succès.

© Herb Ritts

Expositions parallèles, le corps humain mis à l’honneur

Les artistes Gotscho, Paolo Vitolo, Ryan Arbilo et Martin d’Orgeval proposent également une réflexion photographique sur l’homme et son corps.

Gotscho revient à la Maison Européenne de la Photographie avec son exposition « Remix » qui reprend son travail exposé il y a vingt ans à la MEP, les « photographies habillées » et il se les réapproprie en confrontant les univers de la photographie, de la mode et de la musique. Un « remix » sur l’œuvre de sa carrière qui provoque la dimension créative et témoigne de l’évolution de la société et des genres.

© Gotscho

Le photographe Paolo Titolo défie également les tabous en proposant un travail sur la communauté transsexuelle de Cuba, « Translúcidas ». Il présente une série de portraits intimes d’hommes qui se sentent femmes et ont choisi de le devenir grâce au progrès de la chirurgie. La combinaison d’un univers sombre avec la nudité de ses modèles évoque une sexualité assumée, mais encore difficile à faire accepter par la société.

© Paolo Titolo

Ryan Arbilo offre aussi une exposition dédiée aux femmes dans sa série « Chicken Hands ». Exposée pour la première fois en France, il rend hommage aux femmes philippines qui ont immigré en France pour proposer leurs services et sacrifient leurs corps pour faire vivre leurs familles.

© Ryan Arbilo

Le photographe Martin d’Orgeval interroge le corps dans un sens inverse, il offre une réflexion artistique sur ce que le corps offre à voir dans son exposition « Revoir ». Cette série met en doute la perception avec des photographies dont les éléments essentiels sont cachés, se posent alors les questions de ce que les yeux et le cerveau distinguent réellement. Ce travail offre une vision de la réalité à la fois impressionnante et déstabilisante sur les capacités du corps humain à observer ou complètement nier.

© Martin d’Orgeval

Les installations temporaires qui investissent la MEP

L’artiste Anne Claverie associe ses compétences de photographe et de plasticienne pour composer une chambre noire dans laquelle elle y a élaboré la sculpture de l’arbre dans la cour de la MEP. Cette œuvre « Onde » propose ainsi au visiteur d’être immiscé dans la réalisation d’une photographie avec un sténopé mêlant à la fois image et volume.

© Anne Claverie

Hélène Lucien et Marc Pallain offrent un travail à la dimension sensorielle sur la catastrophe de Fukushima en 2011, « Fukushima : l’invisible révélé ». Ils témoignent ainsi de l’accident et de la dangerosité de la radioactivité imperceptible. Cette œuvre mêle à la fois photographie, vidéo, ambiances sonores et constructions plastiques pour recréer l’atmosphère de la zone détruite.

© Hélène Lucien et Marc Pallain

Toutes les expositions sont installées du 7 septembre au 30 octobre 2016 à la Maison Européenne de la Photographie.

Informations pratiques

Maison Européenne de la Photographie
Ouverture du mercredi au dimanche de 11h à 19h45
Tarif plein : 8€ / Tarif réduit : 4,5€
5/7 rue de Fourcy
75004 Paris
http://www.mep-fr.org/