Apple et Google sont d’accord sur une chose : la photographie mobile est en cours de maturation et le format RAW est une étape obligatoire. Sauf que l’iPhone est le smartphone le plus vendu au monde et, accessoirement, l’appareil photo le plus utilisé au monde. L’ajout du format RAW au smartphone d’Apple ouvre donc un champ des possibles nouveau pour ses utilisateurs.

iOS 10 et le format RAW

Lors de la présentation de l’iPhone 7/7 Plus et d’iOS 10, Apple a annoncé le support du format RAW pour une sélection de ses derniers appareils mobiles. Les iPhone 6S, 6S Plus, SE, 7, 7 Plus et l’iPad Pro 9,7’’ sont concernés, car disposant tous d’un appareil photo d’au moins 12 Mégapixels, condition donnée par Apple.

Avant de vous expliquer pourquoi « ceci est une révolution », rappelons rapidement ce qu’est le format RAW et ses avantages.

Photographier en RAW, quel intérêt ?

Historiquement, les iPhones et autres smartphones enregistrent les photos au format JPEG, un format compressé et partageable de manière instantanée. Pourquoi cela ? Parce que le fichier est directement édité par le smartphone et créé afin d’être lu par n’importe quel appareil. Il s’agit d’un standard dans le partage et l’affichage des images sur le web. Malheureusement, le format JPEG a ses défauts, comme le fait qu’il soit généralement très compressé – perte de qualité – et n’offre que peu de flexibilité de retouche d’image.

A l’opposé, le format RAW permet de capturer beaucoup plus de données à la prise de vue et les images ne sont pas éditées par l’appareil. Elles sont donc « brutes de capteur » et nécessitent d’être traitées par un logiciel, sur mobile ou sur un ordinateur, avant d’être transformées en fichier JPEG puis d’être ensuite partagées. Le fichier RAW offre une flexibilité incomparable en terme de retouche : modification de la balance des blancs, récupération des zones trop lumineuses, récupération de détails dans les zones sombres, réduction du bruit, etc. En contrepartie, ces fichiers sont plus lourds (parfois 5 à 10 fois la taille de la version Jpeg).

Voici un cas concret : sur cette photo prise avec l’iPhone 6S, le ciel est trop blanc. Pour récupérer un peu de détail dans le ciel, on va réduire les hautes lumières sur Lightroom Mobile ou Lightroom CC.

RAW DNG à gauche, JPEG à droite

RAW DNG à gauche, JPEG à droite

Voici le résultat de cette retouche sur la version DNG (à gauche) et sur la version JPEG (à droite). On voit bien que le format JPEG ne laisse pas beaucoup de choix de retouche et que le ciel est complètement cramé, impossible à récupérer.

Avec la mise à jour d’iOS 10 sortie le 13 septembre, les utilisateurs d’iPhone peuvent désormais photographier au choix, en JPEG ou en RAW, à l’aide d’applications photo tierces. L’application native de l’iPhone, Appareil Photo, ne permet pour l’instant pas de photographier au format RAW.

Sur Android, cette fonction RAW est disponible depuis la sortie de Lollipop 5.0 et principalement sur des modèles haut de gamme.

Attention, de manière générale, une photo enregistrée au format RAW ne semblera pas « de meilleure qualité » qu’une photo prise au format JPEG. C’est d’ailleurs généralement bien souvent le cas inverse : une photo prise directement au format JPEG semble de meilleure qualité car l’appareil a appliqué un algorithme de traitement, avec notamment un renforcement de la netteté ou un traitement du bruit. Mais un fichier RAW a plus de potentiel pour une retouche ultérieure.

Le DNG, une grosse victoire pour Adobe

Pour simplifier, on parle souvent de format RAW, mais il existe presque autant de formats de RAW que de constructeurs d’appareils photo. Et ces derniers sont propriétaires (les spécificités du format ne sont pas ouvertes et c’est au constructeur de partager les mises à jour lors de la sortie de nouveaux boîtiers).

Dans un soucis de proposer un format durable aux photographes, Adobe a présenté en 2004 le format DNG (pour Digital Negative). Aujourd’hui, le fait que Google et Apple adoptent ce format ouvert – alors qu’Apple adore les systèmes fermés, est une vraie victoire pour Adobe et le format DNG en général.

Vous pouvez lire notre dossier sur le format DNG.

Test de qualité d’image avec Lightroom Mobile

Pour mieux comprendre pourquoi le format RAW est une petite révolution pour l’iPhone, voici une vidéo montrant les possibilités de développement RAW pour des images capturées avec l’application Lightroom Mobile.

Pour le moment, seules quelques applications photo permettent de prendre des photos au format RAW, dont Lightroom Mobile. Depuis février 2016, l’application Android permet de prendre des photos au format RAW. Sur iOS, une mise à jour en juillet 2016 (Lightroom pour iOS 2.4) permettait de visualiser et des traiter des fichiers RAW, sans pour autant permettre d’en réaliser directement depuis l’iPhone. C’est désormais chose possible, à condition encore une fois de disposer d’un iPhone suffisamment récent et équipe d’un processeur A8 ou A9 ainsi que d’un capteur de 12 Mpx, soit tous les smartphones sortis après l’iPhone 6.

Dans les semaines et mois à venir, de nombreux éditeurs d’applications photo vont supporter la prise de vue au format RAW.