F-Stop Gear, société américaine reconnue pour ses sacs photo modulables de qualité et pensés pour les photographes voyageurs et randonneurs (lire notre test du Loka UL), est dans une situation inquiétante.

Dans un article récent de Resource Mag Online intitulé An Inside Look At F-Stop, A Bag Company Falling Apart At The Seams, on apprend d’une source anonyme et proche de la société que F-Stop est en train de « s’effondrer ». Produits difficiles à obtenir, campagne Kickstarter ratée et histoires personnelles de son dirigeant qui aurait pris la grosse tête, F-Stop ne semble plus aller très bien.

Photo marketing de F-Stop, sac Sukha

Photo marketing de F-Stop, sac Sukha

L’état actuel de la société, selon l’article, serait à attribuer au PDG de la société. Depuis que F-Stop est devenu une marque reconnue dans le domaine de la photo, le gérant aurait commencé à adopter un style de vie « non viable » pour la société, avec des voyages coûteux, des dépenses somptuaires et des décisions davantage guidées par son orgueil qu’une réalité économique ou stratégique.

Aujourd’hui, la santé financière de Kickstarter serait en jeu, avec des « millions de dettes » et une équipe réduite de 15 employés à 1 aux Etats-Unis.

En plus de cela, la dernière campagne Kickstarter pour le KitSentry, un sac dont l’ambition était de gérer, suivre et protéger votre matériel photo, est un échec.

Avec 27 039$ levés pour créer ce nouveau sac photo, F-Stop jète l’éponge et s’explique dans un message sur Kickstarter. Les backers du projet (227 photographes) ne seront pas remboursés, indique F-Stop, mais recevront un crédit équivalent au montant investi à utiliser pour l’achat de produits F-Stop.

F-Stop n’a pas répondu à l’article mais Ian Millar, responsable design et développement produit, a posté un article sur le blog de F-Stop pour rassurer les clients sur la situation actuelle. S’il ne commente pas les informations concernant la santé financière de la société, Ian explique que la chaîne d’approvisionnement a été revue en profondeur, avec quelques embûches sur le chemin, ce qui a provoqué de gros retards sur la production et les commandes.