La nouvelle tendance sur Instagram est de se prendre en photo en adéquation avec l’espace environnant, #WhenPeopleMatchPlaces. Que ce soit en termes de couleurs, de motifs ou d’accessoires, l’objectif est de se fondre le plus possible dans le décor de la photo.

La jeune Néerlandaise Deepa Paul, ou @currystrumpet, est à l’origine de cet élan en vogue sur Instagram. Amateur de street-art, elle s’est photographiée devant un mur dont elle appréciait l’œuvre et s’est aperçue à postériori que ses vêtements s’accordaient parfaitement avec le graffiti qui se trouvait derrière elle. Cette alchimie urbaine s’est réalisée spontanément et le conseil est de ne pas chercher à provoquer l’assemblage du corps avec le décor, mais d’être attentif et curieux et que la combinaison des deux se fasse naturellement.

Cette approche à la fois artistique et amusante invite les personnes qui souhaitent se prêter au jeu à observer le milieu qui les entoure, à explorer de nouveaux endroits ou même redécouvrir ceux qui leur étaient familiers à la recherche de singularités égarées.

Le témoignage de Deepa Paul insiste sur l’adéquation avec les éléments qui s’opèrent dans la photographie et avec soi-même. Le but recherché n’est pas de s’afficher dans l’endroit le plus hype d’une ville en ayant fait en sorte d’être en parfaite harmonie avec mais que le photographe trouve un lieu dans lequel il a envie d’être photographié et qui lui ressemble. Il s’agit de se faire rencontrer une part d’intimité, dans le choix du vêtement ou du lieu visité, avec la sphère publique que le cadre ouvert de la ville offre.  Se retrouver en équilibre avec soi-même et l’environnement permet à chacun de se sentir un peu plus appartenant à un endroit dont le quotidien, voire l’inconnu, voile aux yeux ses trésors.

Alors désormais, au lieu de rester le nez sur votre écran à inspecter les comptes Instagram à la recherche d’une idée, regardez plutôt ce que votre chemin peut vous donner à photographier.