Avec le printemps et l’arrivée de l’été, les occasions de photographier les ports et bords de mer pendant les longs week-ends ou les vacances sont nombreuses. Les festivals et rassemblements nautiques se multiplient également pendant l’été, offrant un sujet photographique tout trouvé pour varier avec les paysages côtiers et marins.

Dans ce Mercredi Pratique, nous partageons les astuces et techniques pour réussir vos images de mer et de voile. Cet article est réalisé en partenariat avec Aguila, agence de voyages spécialisée dans les stages et voyages photo de tous niveaux et encadrés par des photographes professionnels, en France et à l’étranger.

© Aguila voyage photo / Arnaud Spani

© Aguila voyage photo / Arnaud Spani

Nos conseils pour photographier la tempête

L’hiver, la mer est souvent très agitée et il est tentant de s’approcher de la côte pour photographier les vagues géantes qui viennent se fracasser contre les rochers. Pour bien vous préparer au niveau technique et sécurité, nous avons déjà partagé nos conseils dans cet article.

© Damien Roué

© Damien Roué

Prenez soin de votre matériel photo

Notre premier conseil est de prendre soin de votre matériel photo. On l’oublie souvent, mais les objectifs et boîtiers, même compacts, ne font pas du tout bon ménage avec le sable, les embruns et le sel. Soyez donc très vigilants, que vous soyez en mer ou à terre. Ne sortez votre appareil photo que lorsque vous en avez réellement besoin et remettez par prudence vos bouchons d’objectifs quand vous ne prenez pas de photos. Les moments les plus critiques : le changement d’objectif (où vous exposez votre capteur) et, dans une moindre mesure, de batterie ou carte mémoire. À ce moment-là, mettez-vous à l’abri des éléments, avec votre boîtier orienté vers le bas, pour réduire les risques de poussières et d’intrusion de corps étrangers dans votre boîtier.

© Aguila voyage photo / Arnaud Spani

© Aguila voyage photo / Arnaud Spani

Les jours de vent, évitez les photos à la plage : de petits grains de sable ont vite fait de gripper les bagues de zoom ou de mise au point de votre appareil, voire d’endommager le capteur.

Face à la pluie ou aux forts embruns sur certaines côtes, il est conseillé d’utiliser une couverture anti-pluie type Rainsleeve pour protéger votre appareil photo. Si ce dernier est tropicalisé (objectif + boîtier résistant aux intempéries), vous n’avez pas besoin de cela, même s’il vaut souvent mieux prévenir que guérir tant les constructeurs n’assurent jamais l’étanchéité à 100%, sauf sur les boîtiers professionnels.

Nettoyer votre objectif après une exposition aux embruns

Pour protéger vos objectifs, il est conseillé d’utiliser un filtre UV neutre de bonne qualité. Ce filtre peut-être rapidement couvert d’embruns, mais il protègera votre lentille d’objectif et sera plus facile à nettoyer. Un pare-soleil permet de protéger un peu votre objectif contre les projections.

Il est important de savoir une chose : les particules de sel semblent inoffensives pour l’objectif, mais à l’échelle microscopique, c’est comme si vous mettiez des cailloux sur une vitre. Frotter ces cailloux sur la vitre va forcément générer des rayures, aussi fines soient-elles.

Pour nettoyer votre filtre ou votre objectif, n’utilisez pas de produit type produit à lunette, mais plutôt un chiffon doux (type chiffon microfibre) propre toujours à disposition dans votre sac. Chez vous, pour nettoyer l’objectif des embruns, vous pouvez imbiber un chiffon doux d’eau distillée, l’essorer puis l’appliquer doucement sur la lentille afin de dissoudre les particules de sel présentes à la surface. En renouvelant l’opération plusieurs fois puis en séchant la surface de l’optique avec un chiffon doux propre, vous aurez enlevé les embruns. Comme vous le voyez, faire cela sur un filtre UV est plus sécurisant : en cas de raté, vous n’abimez pas votre lentille.

Le filtre polarisant, pour quoi faire ?

Un filtre polarisant monté sur un objectif grand-angle ou un petit téléobjectif peut-être très utile en bord de mer. Ce filtre a pour effet de densifier les bleus du ciel et de l’eau, de saturer davantage les couleurs et d’atténuer les reflets et les effets de la réverbération sur l’eau. Il peut donc être très adapté à des images de bord de mer par beau temps et forte lumière !

© Aguila voyage photo / Arnaud Spani

© Aguila voyage photo / Arnaud Spani

Les filtres polarisants disposent d’une bague qui permet d’ajuster le réglage et l’intensité de l’effet. Pour en savoir plus, nous vous conseillons notre test du filtre Super DHG Circulaire Polarisant de Marumi.

Prendre des photos à bord d’un bateau…

Si vous avez la chance d’être en mer, la difficulté est de trouver la stabilité pour photographier ! Dans vos cadrages, soyez également vigilants à ce que la ligne d’horizon soit … horizontale. Pour cela, il est plus facile d’être en position debout et d’adapter les mouvements de son corps à celui du bateau plutôt que d’être assis. Pensez à utiliser des vitesses d’obturation rapides pour éviter le flou de bouger et activez éventuellement la fonction stabilisateur de vos objectifs.

© Aguila voyage photo / Georges Felix Cohen

© Aguila voyage photo / Georges Felix Cohen

Un petit truc de pro si vous êtes très exposé aux embruns et donc au sel : vous pouvez mettre du ruban adhésif étanche sur les boutons et sur la trappe du flash pour limiter les entrées d’eau. Utiliser une pochette étanche – bien connue des plaisanciers – permettra également de garder votre sac photo bien au sec, notamment au moment de monter / descendre du bateau.

Jouez avec les lumières difficiles

La forte luminosité et la réverbération peuvent affoler la cellule de votre boîtier ! Si vous photographiez des bateaux aux coques blanches très lumineuses, il est possible que vos images soient sous-exposées (coque grise au lieu de blanche). Pour compenser cet effet, il faut appliquer une correction d’exposition au moment de la prise de vues ou une mesure spot. Les brillances sur la surface de la mer peuvent être aussi très esthétiques, mais très fortes et fausser la mesure de la cellule de la même manière.

N’oubliez pas de photographier la vie à terre

Même si vous êtes irrémédiablement attiré par la mer et l’horizon, n’oubliez pas de regarder ce qu’il se passe à quai, dans le port ou sur les côtes. La vie des marins et des habitants vaut souvent le détour, surtout lors des fêtes où les gens sont habillés en costumes traditionnels. Le jour de la pêche, rendez-vous sur le port pour voir débarquer la cargaison de poissons des bateaux.

© Aguila voyage photo / Arnaud Spani

© Aguila voyage photo / Arnaud Spani

Soyez créatifs dans vos cadrages !

Même lorsque la mer est plate et semble peu intéressante, il est possible d’être très créatif dans vos cadrages pour réaliser de belles images :

  • Sur la plage, mettez l’accent sur les couleurs vives de l’été : serviettes, jeux d’enfants, parasols, ciel bleu… Vous obtiendrez des images fortes et lumineuses !
© Aguila voyage photo / Arnaud Spani

© Aguila voyage photo / Arnaud Spani

  • Pensez au contre-jour pour créer de la transparence à travers des voiles ou encore jouer sur des personnages et des formes en silhouette
© Aguila voyage photo / Georges Felix Cohen

© Aguila voyage photo / Georges Felix Cohen

  • En mer, donnez du dynamisme à vos photos en jouant avec les lignes des sillages des bateaux, en particulier avec les bateaux à moteur qui laissent des traces très marquées
© Aguila voyage photo / Georges Felix Cohen

© Aguila voyage photo / Georges Felix Cohen

  • Utilisez des vitesses lentes pour créer des effets de filé ou de mouvement de l’eau lorsque la mer est forte, que vous soyez à terre ou en mer
  • Dans un port, pensez aux effets de profondeur de champ pour mettre en évidence des alignements de bateaux, de mats, des personnages en jouant sur des zones floues et des zones très nettes.
© Aguila voyage photo / Cécile Domens

© Aguila voyage photo / Cécile Domens

Soyez créatif, imaginez des cadrages en plans larges en incluant le contexte d’un paysage, d’un port, d’une scène en pleine mer et des plans plus serrés pour mettre en évidence des détails de bateaux ou de personnages. En termes de matériel, cela signifie donc emporter un objectif grand-angle et un téléobjectif afin de pouvoir varier les plans et raconter une histoire forte.

© Aguila voyage photo / Georges Felix Cohen

© Aguila voyage photo / Georges Felix Cohen

Pour pratiquer dans des conditions idéales, l’agence Aguila voyages photo vous offre l’opportunité de participer à de grands évènements nautiques accompagnés par un photographe pro et avec des accréditations VIP ou des accès aux coulisses.

© Aguila voyage photo / Cécile Domens

© Aguila voyage photo / Cécile Domens

Cette année, Aguila vous propose de suivre les Fêtes Maritimes de Brest et Douarnenez en juillet ou les régates des majestueuses Voiles de Saint-Tropez en septembre ! Dans les deux cas, il est prévu une navigation privatisée pour le groupe de photographes au cœur de l’évènement et des prises de vues à terre depuis les quais ou sur le pont des bateaux ! Infos et réservations : www.aguila-voyages.com ou au 04 67 13 22 32.

Article sponsorisé

Crédit photo de couverture : © Aguila voyage photo / Georges Felix Cohen