Comparatif : iMac 5K ou gros PC pour Lightroom ?

Que choisir entre un PC ou un Mac si votre travail consiste à traiter et retoucher des photos sous Lightroom ? C’est la question que s’est posée Pye Jirsa, photographe professionnel fondateur du studio Lin & Jirsa.

Son studio, spécialisé dans la photo/vidéo de mariage et naissances embauche 32 personnes et photographie plus de 400 mariages par an. Au total, l’équipe traite ainsi « plusieurs millions d’images par an ». Adobe Lightroom est l’application utilisée la plus souvent par les équipes.

Aujourd’hui, les membres de l’équipe utilisent tous des PC assemblés en interne, mais selon Pye Jirsa, cela implique des coûts d’assemblage et d’entretien relativement élevés. Est-ce que l’iMac 5K d’Apple pourrait-il concurrencer ces ordinateurs PC personnalisés ?

Au terme de ses tests, le Mac est en moyenne 25% plus lent que le PC. Pour un individu, les qualités de l’iMac (simple, rapide et fiable) peuvent peser en sa faveur, mais pour une équipe complète, cela fait beaucoup de gains de productivité.

Retrouvez l’article et le comparatif complet sur SLRLounge et une version francisée chez nos confrères de MacGeneration – qui ont réussi à rester neutre.

La suite après cette publicité
Fondateur et rédacteur en chef

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Il faut aussi voir que les Mac, aujourd’hui, n’ont plus rien à voir avec les Macintosh d’il y a 15 ou 20 ans. Un Mac est architecturé autour d’un processeur Intel, identique à un PC, avec des composants similaires, là où avant Apple avait ses propres processeurs, plus efficaces et mieux optimisés que pour les PC (sauf pour les PowerPC). De plus MacOS qui avait été développé spécifiquement pour les plateformes Macintosh, a été recodé sur la base d’un Unix. Ce n’est donc ni plus ni moins qu’un Linux à la sauce graphique Apple avec quelques verrous supplémentaires (faut pas abuser non plus). La différence entre PC et Mac s’amenuise de jours en jours (compatibilité des périphériques, compatibilité logicielle, etc.), sauf pour les prix. On a donc un réel gain de temps et d’argent à basculer vers une solution PC plutôt que vers un Mac. Idéalement, il faudrait que nos logiciels préférés sortent sous Linux, et on aurait alors une alternative vraiment compétitive pour un investissement en temps relativement limité (merci Ubuntu qui a rendu Linux user-friendly). Mais je suppose que dans le cas du studio Lin & Jirsa, ils ont une personne à temps plein qui s’occupe de l’infogérance avec les serveurs de sauvegarde, les problèmes matériels, logiciels, etc.

    1. Un unix BSD je dirais… Ce qui est très bien d’ailleurs ! Sans jeux de mots, il n’y a pas photo entre OSX et Windows. Sous OSX, un script bash de 30 ans tourne sans problème (renommer des fichiers en masse, trouver les 10 plus gros fichiers…)