L’été dernier, le photographe polonais Michal Huniewicz a effectué un séjour organisé à Pyongyang, en Corée du Nord. Dans sa série intitulée ostensiblement ordinaire, le photographe partage les images qu’il a réalisées durant son séjour. La majorité des photos ont été prises à partir d’un mini-bus ou d’un train, à travers la vitre, car le petit groupe de touristes était sous bonne garde, avec deux guides qui faisaient plutôt office de gendarmes.

Voici une sélection de clichés réalisés par Michal Huniewicz :

© Michal Huniewicz

© Michal Huniewicz

© Michal Huniewicz

© Michal Huniewicz

Sur ces images, on découvre un pays aux airs naturels, mais le photographe raconte en commentaires de ces images que tout semblait trop naturel, trop ordinaire, pour être vrai. Un peu à la manière d’un « Truman Show » à l’échelle d’un pays, le paysage urbain et rural qui défilait devant eux semblait parfois orchestré, comme pour cette arrivée en gare de Pyongyang où tout le monde s’active alors qu’il n’y avait pas d’autres trains dans la journée.

© Michal Huniewicz

© Michal Huniewicz

© Michal Huniewicz

© Michal Huniewicz

© Michal Huniewicz

© Michal Huniewicz

« Il faut être rapide. Nous avons vite remarqué que, si Pyongyang est destinée à être une vitrine utopique pour les visiteurs étrangers comme nous, il y a des parties plus glamour et d’autres moins. Notre chauffeur mutique en était très conscient et ralentissait dans les endroits impressionnants et accélérait quand c’était moins plaisant à voir, ce qui rendait la prise de photos plus difficile.

Un de nous disait que prendre des photos là-bas, c’était comme du tir à l’arc olympique », indique le photographe.

En rentrant en Chine après ce séjour, Michal Huniewicz semblait s’être « évadé de prison ».

Retrouvez l’ensemble de cette série ainsi que les commentaires sur le site de Michael Huniewicz.