En octobre 2015, Western Digital annonçait le rachat de Sandisk pour 19 milliards de dollars. Ce rachat vient d’être validé par les deux entités par un accord définitif. Western Digital, leader sur le marché du disque dur, rachète ainsi Sandisk, troisième producteur de mémoire flash derrière Toshiba et Samsung, ce qui montre que le géant du disque dur est désormais prêt à investir massivement sur la mémoire flash, au détriment des disques durs traditionnels pour lesquels les investissements stagnent.

Sandisk est une société spécialisée dans la mémoire flash qui équipe à la fois les disques SSD (Solid State Disk) et les cartes SD (Secure Digital).

Dans son communiqué de presse, la société Western Digital précise qu’elle va racheter l’ensemble des parts de Sandisk dans une combinaison de cash et d’actions.

Avec ce rachat, Western Digital est le dernier constructeur de disques durs à entrer sur le marché de la mémoire flash. Il va pouvoir doubler son marché et se positionner sur un marché en pleine croissance, celui de la mémoire flash, grâce au savoir faire et aux technologies de Sandisk dans ce domaine.

Toshiba reste pour le moment un partenaire stratégique important de ce nouveau groupe, mais cela pourrait ne pas durer, quand on sait que Western Digital a récemment développé un partenariat avec HP pour la fabrication de mémoires flash.