Panasonic vient d’annoncer que sa nouvelle fonction Post Focus, permettant de faire la mise au point a posteriori, sera bientôt disponible sur trois de ses appareils : les deux hybrides GX8 et G7 ainsi que le bridge FZ300 grâce à une mise à jour du micrologiciel disponible à partir du mercredi 25 novembre sur le site de Panasonic.

Si cette technologie ne vous paraît pas nouvelle, c’est parce qu’elle ne l’est pas. En effet, la startup californienne Lytro propose depuis maintenant plusieurs années la technologie plénoptique sur ses appareils photo comme le bridge Lytro Illum (lire notre test).

Une technologie inspirée de Lytro

Panasonic semble donc utiliser la même technologie que Lytro, à une différence près. Lytro utilise la technologie plénoptique (Light Field Technology en anglais) qui permet, en une seule prise de vue, de capturer différentes profondeurs de champ.

Panasonic, quant à lui, ruse un petit peu en utilisant non pas une image mais une rafale à 30i/s de photos réalisées en 4K (résolution de 3840 x 2160 px) avec à chaque fois un très léger décalage de mise au point afin de photographier la scène avec des zones de mise au point différentes. Une fois la photo sélectionnée, vous pouvez choisir au dos de l’appareil l’image qui correspond à la zone de netteté souhaitée et l’enregistrer.

Vous une vidéo de démonstration proposée par Panasonic :

Une fonctionnalité utile pour ajuster la mise au point après la prise de vue

La fonctionnalité est tout de même très appréciée sur ces boîtiers grand public (on rappelle que le Lytro Illum coûte plus de 800€) et est utile dans différentes situations :

  • pour photographier une scène et changer la perspective (faire la mise au point au premier plan ou bien au second voire sur l’arrière plan)
  • pour réaliser des photos macro avec une netteté exactement là où on le souhaite
  • pour ne plus rater les portraits à cause d’une zone d’image floue, par exemple sur l’oeil du modèle.

Post-Focus-Panasonic.jpg

Avec une rafale de 30i/s, la capture doit être suffisamment rapide pour ne pas gêner l’expérience, sauf qu’il faudra sûrement attendre quelques secondes ensuite pour l’appareil traite la rafale prise et soit de nouveau disponible.

Pas de focus staking

Par contre, ces boîtiers ne permettent malheureusement pas d’utiliser des fonctions de focus staking qui permettraient, notamment dans le cadre de photographie macro, de pouvoir obtenir une profondeur de champ très grande de manière artificielle en empilant les photos avec des zones de netteté différentes. Peut-être que Panasonic ajoutera cette fonction dans une prochaine mise à jour.