Walk the Ridge, les sensations de la montagne

Quand deux vidéastes se rencontrent dans les Alpes, le résultat ne peut être que réussi. Ce fut le cas cet été lorsque le réalisateur français Mathieu Le Lay (lire notre interview) et Benjamin Dowie, un cinéaste australien, ont passé quelques jours dans les Alpes pour gravir quelques sommets. Durant ces quelques jours, Mathieu et Benjamin ont fait l’ascension de 4 sommets dont celui du Mont Buet qui se trouve à une altitude de 3096 mètres juste en face du Mont Blanc.

Walk the Ridge - Mathieu Le Lay

Le résultat de cette rencontre donne WALK THE RIDGE, un court métrage visant à partager, selon Mathieu Le Lay, « les sentiments profonds que nous pouvons expérimenter lors de l’ascension d’une montagne, en soulignant les moments précis où vous allez parvenir au sommet ».

L’idée nous rappelle d’ailleurs un peu le court-métrage Nouveaux Horizons de Jonathan Cathala.

Walk the Ridge - Mathieu Le Lay Walk the Ridge - Mathieu Le Lay 11958316_1694753984077113_514114349653439010_o (1)

La vidéo intègre des sous-titres en anglais ou français afin de mieux comprendre les mots de Benjamin Dowie.

Fondateur et rédacteur en chef

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. On approche de la caricature avec cette vidéo. La musique mystique en fil rouge, la voix confession qui déblatère un propos insipide rempli de superlatifs. Pour le coup c’est assez mal filmé : les plans ont peu d’intérêt esthétique ou sont amateurs, les couleurs sont fades… Le vide. Comme beaucoup trop de vidéos qu’on peut trouver sur vimeo. Une génération qui voyage et claque des thunes tout en filmant des enfants (de préférence non-blancs) qui sourient ou des vieux (de préférence « locaux ») qui regardent avec méfiance…Pour ensuite faire la même chose, mais pour des marques. Toujours sans propos, sans histoire, mais avec les mêmes musiques, les mêmes plans, les mêmes couleurs. (Heureusement il y a quelques exceptions mais cette génération vimeo est pour l’instant gâchée)