Après une release candidate il y a quelques semaines, la version finale du logiciel Affinity Photo est enfin disponible. Il aura ainsi fallu cinq années de développement pour l’éditeur britannique Serif avant de proposer au grand public son logiciel Affinity Photo (pour Mac uniquement) destiné à venir concurrencer de front le logiciel Photoshop d’Adobe.

Mise à jour : Affinity Photo arrive bientôt sur Windows !

Lors de nos tests de la version beta d’Affinity Photo, nous avons pu noter que l’éditeur n’avait pas cherché à révolutionner l’interface des logiciels, mais plutôt à se calquer sur celle de Photoshop, avec quelques petits changements, afin de ne pas chambouler ses utilisateurs qui viendront probablement de Photoshop.

Affinity Photo propose ainsi le support des fichiers PSD générés par Photoshop, la gestion des espace colorimétriques (RVB, CMJN, niveaux de gris et Lab), les profils ICC et la retouche 16-bits par canal.

En terme de fonctionnalités et d’outils, l’éditeur n’a rien à envier à Photoshop pour les outils les plus simples comme la gestion des calques, les filtres et masques, les effets ou retouches basiques, même s’il est certain que certaines fonctionnalités de Photoshop manqueront.

L’application se divise en 4 espaces de travail, nommées des Persona : Photo, Liquify, Develop et Export.

Photo : l’éditeur complet

Le Photo Persona est l’éditeur classique avec tous les outils nécessaires afin de retoucher une image ou composer un montage. On y retrouve notamment les outils classiques de recadrage, de détourage, le pinceau, le pot de peinture, la pipette, la gestion des effets, des styles, etc. Les outils de correction de défauts pour éliminer certains éléments gênants de l’image fonctionnent bien.

Mermaid-FR

Les modifications se font toutes en temps réel, notamment lors de l’application de filtres ou effets qui ont l’avantage de s’appliquer sous forme de calque, ce qui permet de conserver l’image d’origine et d’effectuer des changements ultérieurs rapides. C’est notamment très pratique pour choisir le mode de fusion désiré : vous n’avez plus à cliquer sur un mode pour avoir le rendu car ici il suffit de survoler les différents modes pour voir le résultat s’afficher en temps réel sur votre image.

Perspective-FR

A noter que tous les filtres, effets et masques permettent des modifications de l’image de façon non destructive.

L’effet « éclairage » permettant de modéliser une source lumineuse avec des réglages très fin se révèle très pratique, notamment pour éclairer de manière réaliste une partie de l’image.

Lighting-FR

A noter qu’il est possible de faire appel à des images provenant des banques d’images Shutterstock, DepositPhotos et 500px sans quitter l’application pour vos mockups.

L’outil de déformation

Le Liquify Persona permet d’appliquer des déformations sur certaines zones de l’image, via des effets de tournoiements, des contractions, dilatations ou turbulences. Il est même possible de geler ou dégeler des zones de l’image afin de ne pas appliquer ces déformations sur ces parties.

Liquify-FR

L’espace de développement RAW

Le Develop Persona est un moteur de dématriçage RAW très complet qui permet notamment de régler les éléments basiques comme l’exposition, le point noir, la clarté, la vibrance, la balance des blancs, les tons foncés, les tons clairs, d’appliquer des corrections d’objectif, de modifier la courbe des tonalités, de réduire le bruit ou bien même d’appliquer un traitement noir et blanc.

Affinity-Photos_6

Lorsque vous ouvrez un RAW, l’éditeur passe automatiquement par cette phase afin de vous proposer de travailler sur votre image, comme le fait d’ailleurs Camera RAW dans Photoshop.

Avec cette version, nous avons noté qu’à l’ouverture d’un RAW, l’affichage n’était pas du tout le même que dans Lightroom ou Photoshop, avec des tons souvent plus foncés et moins contrastés. Affinity Photo doit sûrement utiliser un autre moteur qu’Adobe, je les ai contacté pour avoir plus d’informations à ce sujet.

Dématriçage dans Affinity Photo

Dématriçage dans Affinity Photo

Dématriçage Camera RAW dans Photoshop

Dématriçage Camera RAW dans Photoshop

A côté de cela, le chargement d’un RAW dans le module développement est plus long que sur Photoshop.

L’exportation des fichiers

Enfin l’Export Persona gère, comme son nom l’indique, l’exportation des images en résolution @1x, @2x, @3x à partir de calques, de tranches ou de documents entiers, et vers des formats variés (PNG, JPG, GIF, TIFF, PDF, SVG, EPS).

Comme vous le voyez, l’application regorge de fonctionnalités et il est impossible pour nous de toutes vous les présenter. Il serait d’ailleurs plutôt intéressant de lister les fonctions qui ne sont pas disponibles par rapport à Photoshop, la liste sera moins longue. Voici une roadmap publiée par Affinity pour les fonctions qui ne sont pas encore disponibles.

Une base de code nouvelle et optimisée

Comme nous vous l’indiquions dans notre premier test de la beta, Affinity Photo a l’avantage par rapport à Photoshop d’utiliser une nouvelle base de code, ce qui permet au logiciel d’être très réactif et de profiter des dernières avancées matérielles de nos ordinateurs.

Sur Mac, Affinity Photo prend ainsi en charge les technologies Core Graphics, Force Touch, iCloud Drive, le mode plein écran et le support des écrans Retina et bien d’autres fonctionnalités nouvelles des Mac. Le logiciel est en outre optimisé pour les processeurs 64 bits et multicœurs des derniers Mac.

Pour utiliser Affinity Photo, il faudra au moins OS X 10.7 et un Mac à processeur 64 bits.

Son meilleur atout ? Le prix

Face à Adobe et son offre Creative Cloud Photography qui commence à 11,99€ / mois pour Lightroom CC + Photoshop CC, Affinity Photo a fait le choix de ne pas proposer d’abonnement pour ne pas aliéner ses utilisateurs.

L’offre est donc très simple : Affinity Photo pour Mac est disponible sans abonnement et à un prix accessible de 54,99€Un bon coup de pied dans la fourmilière auprès des designers et photographes à la recherche d’une alternative viable à Photoshop. Et jusqu’au 23 juillet, l’éditeur propose un prix de lancement de 39,99€ sur le Mac App Store pour une licence perpétuelle d’Affinity Photo ainsi que les mises à jour gratuites.

Il est également possible de télécharger une version de démonstration gratuite sur le site d’Affinity Photo.

De son côté, Pixelmator pour Mac est un peu moins cher (29,99€) mais ne propose pas autant de fonctions qu’Affinity Photo.

Avec ce niveau de qualité et ce prix, nous ne pouvons que vous conseiller Affinity Photo que nous utilisons depuis sa beta avec un véritable plaisir.