En ce moment à Arles se tient le 15ème festival européen de la photo de nu. Cet événement, initié par Bruno Rédarès et Bernard Minier, tous deux photographes de nu, est devenu  un rendez-vous incontournable pour aborder le regard sur le corps.

Dossier de Presse V3

Depuis l’ouverture, on ne parle cependant pas autant du travail des 43 photographes présentés que de la photographie de Klaus Kampert utilisée pour l’affiche du festival. Cette image, où l’on peut apercevoir une femme nue avec un symbole de croix, est jugée blasphématoire si l’on en croit les courriers reçus par les organisateurs depuis l’ouverture.

Pour son auteur allemand, qui a réalisé cette photographie en 2003, c’est la première fois que cette image choque. Issue de sa série « Crucifixion », cette photo rappelle en effet le Christ sur la croix, mais Klaus Kampert n’a « pas voulu offenser quelqu’un ou bien le provoquer dans ses convictions. Il s’agit juste d’un jeu sur la forme », indique-t-il.

Crucifixion - © Klaus Kampert

Crucifixion – © Klaus Kampert

Crucifixion - © Klaus Kampert

Crucifixion – © Klaus Kampert

Crucifixion - © Klaus Kampert

Crucifixion – © Klaus Kampert

Heureusement, le festival ne s’arrête pas là et permet l’expression d’un pluralisme des regards sur le corps humain, bien loin des idéologies et de la pornographie.

Voici le reportage de France 3 Provence-Alpes :