En suivant les nouveautés d’Adobe sur mobile, le moins que l’on puisse dire c’est que l’éditeur ne semble pas se reposer sur ses lauriers en proposant de plus en plus d’applications mobiles gratuites tout en travaillant sur son Creative SDK pour développeurs.

Mais si Bryan O’Neill Hugues explique la stratégie mobile d’Adobe dans un récent article sur le blog de Photoshop, des choix difficiles doivent être fait, comme celui de mettre fin aux développements de l’application mobile Photoshop Touch.

La fin de Photoshop Touch

C’est un choix difficile qu’a dû faire Adobe mais Photoshop Touch, l’application de retouche la plus complète d’Adobe sur mobile, ne sera plus disponible sur iOS et Android des le 28 mai. L’application, payante, sera ainsi retirée des boutiques d’applications mais continuera à fonctionner sur les appareils sur lesquels elle est installée, à condition de ne pas effacer les données présentes sur votre appareil.

PhotoShopiPad

Adobe indique qu’aucune mise a jour ne sera apportée à Photoshop Touch mais que l’application pourra continuer à fonctionner tant que vous n’effectuez pas de mise à jour majeure de votre OS mobile.

Le futur dans des applications ultra spécialisées

Pourquoi décider de mettre fin à Photoshop Touch ? L’éditeur d’applications indique se concentrer actuellement sur plusieurs applications ultra spécialisées et connectées au Creative Cloud plutôt que de ne proposer qu’une seule et unique application mobile à tout faire.

Ainsi, en plus des applications Photoshop Mix, Photoshop Sketch, Adobe Comp CC, Adobe Shape CC, Adobe Brush CC, Adobe Color CC et Photoshop Lightroom, l’éditeur travaille actuellement sur une nouvelle application de retouche photo dont le nom de code est Projet Rigel. L’application devrait voir le jour d’ici la fin de l’année 2015.

Voici d’ailleurs un aperçu video présentant certaines des fonctions de cette nouvelle application. Adobe indique qu’il sera possible de travailler sur des photos de plus de 50Mpx et ajoute surtout la synchronisation via le Creative Cloud ce qui permettra de commencer son travail sur mobile et continuer sur son ordinateur de bureau, ou inversement.

Adobe indique également travailler sur plusieurs applications mobiles sous Android, le parent pauvre de l’éditeur qui se concentrait jusqu’alors sur les appareils sous iOS.