Alors que Kodak est passé très près de la faillite en 2012 après 10 années de déclin progressif, la société américaine a longtemps été le leader incontesté de la photo. C’est sur cette histoire que Télérama revient avec un article aussi riche sur le fond que sur la forme.

La Gare centrale de New York avec un Colorama au fond. Janvier 1968

La Gare centrale de New York avec un Colorama au fond. Janvier 1968

Le point de départ de l’article est Colorama, cette immense photo publicitaire panoramique (18 mètres de large sur 6 mètres de haut) que Kodak a fièrement affichée pendant des décennies à la gare centrale de New York, la plus visitée au monde, symbole de la réussite américaine. En commençant par expliquer les dessous de cette campagne, le journaliste Emmanuel Tellier nous fait voyager dans le temps et revivre la « grande époque » de Kodak, un temps où la société imprimé en taille géante sa vision surréaliste de la société américaine.

Au delà de cette rétrospective passionnante, nous avons particulièrement apprécié la mise en forme de l’article. Construit entièrement en scroll vertical, la mise en page alterne les exemples de Colorama (le scroll permet en fait de visionner de gauche à droite la photo panoramique) avec des chapitres de textes illustrés d’images. Un petit bijou !

A noter que cet article fait écho à l’actualité avec l’exposition « La vie en Kodak. Colorama publicitaires de 1950 à 1970 » se terminant le 17 mai 2017 au Pavillon populaire de Montpellier. Le lieu héberge les tirages de 18 mètres sur 5,5 qui feront voyager le visiteur à travers les décennies et la vision de Kodak sur le monde et l’américain way of life.

Norman Kerr. Bedtime Story by Fireplace, 1965, Colorama 252

© KODAK/photo Norman Kerr. Bedtime Story by Fireplace, 1965, Colorama 252

Neil Montanus. Christmas Carolers, 1961. Colorama 195

© KODAK/photo Neil Montanus. Christmas Carolers, 1961. Colorama 195

Colorama, à découvrir chez YellowKorner