Dans les musées, si les appareils photo sont de plus en plus tolérés, une nouvelle bataille est en train d’apparaître pour lutter contre les selfie sticks, ces perches télescopiques permettant de se prendre en photo avec son smartphone.

Popularisé par les actions cams, les selfies sticks sont désormais omniprésents dans les lieux touristiques, notamment à Paris. Aux Etats-Unis, si les selfies sont recherchés (car reconnus d’utilité publique pour les musées ou centres d’art qui créent ainsi une relation entre l’individu et l’art), les selfie sticks sont en cours d’interdiction.

La raison est simple : prendre une photo à bout de bras, ça va, mais tendre une perche de plus d’un mètre dans une direction, et vous risquez d’endommager une oeuvre, ou heurter un autre visiteur.

Les selfie sticks rejoignent donc les parapluie, trépieds et monopodes au rang des objets interdits dans les musées.

A lire dans le New York Times.