Pete Souza, photographe officiel de la Maison Blanche, a réalisé d’excellentes photos de Barack Obama mais il est facile d’oublier que n’importe quel photographe de presse n’a pas les mêmes autorisations que lui.

Barack Obama sous l'objectif du photographe officiel de la Maison-Blanche Pete Souza, le 8 juin 2009 (AFP / The White House / Pete Souza)

Barack Obama sous l’objectif du photographe officiel de la Maison-Blanche Pete Souza, le 8 juin 2009 (© The White House / Pete Souza)

Selon l’Association des correspondants à la Maison Blanche (WHCA), ramener des photos de qualité et originales telles que le fait Pete Souza est très difficile à cause des restrictions imposées par les services de sécurité. Cette association va même jusqu’à dire que la Maison Blanche ferait souvent obstruction à la liberté de la presse, chose encore plus difficile à croire en voyant les images détendues et cool prises par Pete Souza.

Saul Loeb, photographe pour l’AFP, partage ce sentiment et a récemment indiqué qu’il fallait jouer d’imagination pour contourner les restrictions imposées, comme par exemple lors de l’investiture du Président durant laquelle il a placé un appareil photo avec déclenchement à distance et par minuteur au sommet du Capitole 48h avant l’événement. Sans être à l’abri d’un dysfonctionnement ou du retrait de son appareil par les équipes de sécurité bien entendu.

La prestation de serment du président Barack Obama à Washington, photographiée à l'aide d'un appareil télécommandé placé sur le toit du Capitole, le 21 janvier 2013 (AFP / Saul Loeb)

La prestation de serment du président Barack Obama à Washington, photographiée à l’aide d’un appareil télécommandé placé sur le toit du Capitole, le 21 janvier 2013 (© AFP / Saul Loeb)

Lors d’une conférence de presse récente, ce photographe a même placé son appareil photo à un endroit non visible — et qui ne gênait donc pas les caméras de télévision — pour réussir une image originale.

Saul Loeb ajuste ses appareils télécommandés avant une conférence de presse conjointe Obama-Merkel à la Maison-Blanche, le 9 février 2015 (photo: Ken Cedeno)

Saul Loeb ajuste ses appareils télécommandés avant une conférence de presse conjointe Obama-Merkel à la Maison-Blanche, le 9 février 2015 (© Ken Cedeno)

Le résultat... (AFP / Saul Loeb)

Le résultat… (© AFP / Saul Loeb)

Face à cette obstruction selon les photographes de presse, une lettre ouverte à été adressée en 2013 à l’administration américaine pour critiquer la transparence annoncée mais peu respectée auprès de la presse. Quelques heures plus tard, les photographes signataires de cette lettre étaient invités à photographier Barack Obama dans son bureau en train de signer un document.

Pete Souza, également présent, en profita pour immortaliser ce moment peu flatteur pour les photographes en le partageant comme la photo du jour de la Maison Blanche.

La "photo du jour" de Pete Souza, au lendemain de la lettre de protestation des journalistes (The White House / Pete Souza)

La « photo du jour » de Pete Souza, au lendemain de la lettre de protestation des journalistes (© The White House / Pete Souza)

La hache de guerre n’est donc pas prête d’être enterrée.

Photo de couverture : © Pete Souza