FJH9F7Hcluo

De plus en plus de photographes se font interpellé par des sociétés privées de sécurité ou même la police alors qu’ils prennent des photos dans la rue, cet espace public très souvent oublié.

Stand your ground2

Le collectif ShootExperience, organisateur du festival londonien de street photography, a demandé à 6 photographes professionels (accompagnés de 6 vidéastes) de prendre des photos dans les rues de la City à Londres en 2011 pour montrer les réactions des sociétés privées de sécurité.

Stand your ground1

Cette vidéo (16 minutes) montre ces expériences. Un constat est simple : parmi les 6 photographes, tous ont été interpellé au moins une fois par un agent de sécurité pour leur dire qu’ils n’avaient pas le droit de prendre des photos de leur bâtiment depuis la rue.

Les photographes défendant le fait qu’ils soient sur un lieu public, n’ont pas lâché et ont même essayé de raisonner les agents de sécurité, avant que la police arrive pour confirmer ce que dit la loi : il n’existe en Angleterre aucune interdiction de prendre des photos dans un lieu public, même si vous êtes en train de prendre en photo un bâtiment privé.

En conclusion, tenez bon lorsqu’un agent de sécurité vous dit que vous avez besoin d’une autorisation pour prendre une photo, et demandez-lui si vous êtes bien sur un lieu public, en l’occurence le trottoir d’une rue. Si certaines parties de trottoir sont désormais privés, le reste est public, et vous aurez toute la liberté de prendre vos photos depuis cet endroit.

via