CheesyCam, un blog spécialiste en DIY et autres accessoires photos, vient de tester un trépied géant impressionnant : le Megamast.

megast4

D’une taille maximum de 8,4m, et composé de tubes en fibre de carbone, ce trépied impressionne même replié, et une fois déployé, il permet de réaliser des prises de vue « aériennes » similaires à ce qu’un drone pourrait réaliser, mais en gardant les pieds sur terre.

megamast3

Si ce trépied n’est pas à la destination de tout le monde, il pourra être extrêmement utile aux photographes immobiliers souhaitant photographier des maisons sous un angle nouveau (et sans dépenser une fortune dans un drone) ou encore aux photographes souhaitant un angle de vue unique sur des manifestations comme des concerts, des cérémonies, etc.

sa1240_800px-800px

En regardant la vidéo réalisée par CheesyCam, on se rend plus compte de la taille de la bête, et également de ses limites. Si la fiche produit indique qu’il peut supporter le poids d’un appareil photo plein format doté d’une optique de qualité (jusqu’à 2,7 kg), cela ne veut pas dire que l’appareil sera stable tout là haut, loin de là, et il faudra jouer avec des temps de pose rapides, surtout en cas de fort vent (imaginez le vent en haut du mat d’un bateau). Il sera plutôt conseiller de le déployer à mi-hauteur pour améliorer la stabilité, ce qui déjà 4m de haut. Dans les prochains mois, un kit de stabilisation (composé principalement de cordes) devrait être également disponible.

Le trépied pèse 6,1 kg et est disponible sur le site Seaport Digital pour $599.95.

Voici deux exemples d’images montrant la différence de prise de vue entre une photo prise du sol (à gauche) et une prise du haut du Megamast (à droite) :

megamast2

megamast

A noter également qu’avec ce type de trépied, vous êtes potentiellement dans la légalité par rapport à un drone sans plan de vol approuvé. On va voir si dans les mois qui viennent, des photographes se baladeront dans les villes avec ce type de trépied pour une série intitulé « voyeurisme ».

via