Vous souvenez-vous de la série What the World Eats de Peter Menzel ? Pour montrer les différences culturelles et économiques selon les pays, il a photographié des familles de différents coins du monde avec leurs rations de nourriture pour une semaine.

Dans une approche similaire, mais limitée aux Etats-Unis, le photographe Gregg Segal a voulu mettre le doigt sur le problème de la quantité considérable de déchets produits par les habitants américains. Selon une étude de l’agence américaine pour la protection de l’environnement, l’américain moyen produit 4 livres (1,8kg) de déchets par jour, ce qui correspond au double par rapport à 1960 et surtout 50% de plus que la moyenne d’Europe de l’Ouest.

Alfie, Kirsten, Miles and Elly.

Pour que ces chiffres interpèlent, Gregg Segal a décidé de photographier des habitants de Californie allongés au milieu de leurs déchets produits durant les 7 derniers jours. Certaines personnes se sont portés volontaires car elles croyaient à l’idée, et d’autres ont été rémunérées.

Pour sa série 7 Days of Garbage, le photographe a souhaité mettre en avant des personnes de milieux sociaux différents. Certaines, bien entendu, produisent beaucoup plus de déchets que d’autres, et ont même demandées à ne pas inclure certains déchets sur leurs photos, ce qui est compréhensible, tant aujourd’hui nos déchets peuvent révéler des pans de notre vie privée.

James.

Elias, Jessica, Azai and Ri-karlo.

Marsha and Steven.

Lya, Whitney and Kathrin.

Michael, Jason, Annie and Olivia

Milt.

Sam and Jane.

John.

Susan.

Dana.

Till and Nicholas.

via Slate