La semaine dernière, Leica annonçait réfléchir à un système de stockage en ligne dédié aux photographes, et hasard du calendrier, Canon vient d’annoncer la sortie de beta de son propre service de stockage en ligne à destination des photographes, IristaPour faire court, Canon semble ici avoir raté le coche.

irista-canon

Lancé en version beta en septembre 2012 sous le nom Project1709 ce service créé par Canon devait être une solution dans les nuages dédiée aux photographes. Aujourd’hui, après presque deux ans de tests, Canon a décidé d’ouvrir sa plateforme au public en la renommant Irista (prononcée, en anglais, eye-RIST-ta).

Présentation d’Irista

Dans l’état actuel, Irista n’est qu’une simple photothèque en ligne. Il est possible d’envoyer ses photos sur la plateforme, via un client, ou en téléchargement direct, ou encore automatiquement depuis Facebook et Flickr en liant ses comptes.

Ensuite, vous pouvez accéder à vos images depuis le site web, les filtrer par mot-clé, par appareil photo, par objectif, ou bien encore par réseau social sur lequel vous avez partagé l’image. Le photographe pourra organiser ses photos sous forme d’album et les partager sur Facebook ou Twitter.

Accueil

Une offre gratuite intéressante, mais des offres payantes moins compétitives

L’offre est simple : vous disposez de 10Go de stockage gratuit, sans limite de taille pour les images, et les RAWs sont supportés (mais attention aux RAWs autres que ceux des boîtiers Canon). Si vous souhaitez plus de stockage, il existe deux offres à 50Go et 100Go pour respectivement 4,99€ et 10,99€ par mois. Si l’on compare cette offre avec les autres solutions de stockage en ligne, Canon est plus cher. Pour 9,99€ par mois, Dropbox propose 100Go de stockage. Du côté de Flickr, c’est 1To gratuit et si vous voulez enlever la pub il faudra payer 49,99$ l’année. Et chez Google, les 100Go sont à 1,99$ le mois.

La peinture est encore très (trop) fraîche

Après avoir téléchargé quelques photos (pas plus de 30 à la fois s’il-vous-plaît), je ne peux m’empêcher de constater l’écart énorme qu’il existe entre ce que nous propose ici Canon et des services comme Flickr ou 500px. Le site est sorti de beta, mais j’ai rencontré de nombreux petits soucis d’ergonomie, comme par exemple sur cette page photo où l’image, d’une taille suffisamment grande pour couvrir la fenêtre, reste affichée sous forme de petite vignette.

Photo simple

Il est également impossible de mettre dans le titre d’une photo un accent ou une apostrophe, ce qui retourne une erreur.

Accents

Sur le papier, Canon nous promettait une « solution » dans les nuages, mais il manque énormément de choses pour que cette solution soit complète, comme notamment la possibilité d’éditer ses fichiers en ligne, d’y accéder via des applications mobiles, pourquoi pas de synchroniser sa bibliothèque avec des logiciels comme Lightroom, etc.

Canon, dans son communiqué de presse, présente Irista comme « une plateforme de gestion de ses images avancée dans les nuages qui permet aux utilisateurs d’accéder, de profiter et de gérer leurs bibliothèques de photo comme jamais auparavant », mais nous ne sommes vraiment pas convaincu pour l’instant.

Avec les solutions présentes sur le marché, Canon, comme tous les constructeurs qui essayent de proposer un service complémentaire à leurs clients (Nikon avec myNclub ou Panasonic avec I Love Lumix), devraient vraiment se mettre à niveau pour ne pas avoir l’air ridicule face à une concurrence qui avance très vite. D’ailleurs, peut-être que la Photokina de cette année, qui a lieu dans trois mois, nous permettra de découvrir d’autres services web complets dédiés aux photographes.