En 2012, Sony a sorti le RX100, un compact doté d’un capteur CMOS 20 Mpx 1 pouce, proposant ainsi le premier capteur de grande taille dans un appareil compact. Couplé à de bonnes performances optiques, cet appareil, ainsi que son successeur le RX100 Mark II ont été un véritable succès pour Sony.

RX100MarkIII

Cette semaine, après quelques fuites sur Internet, Sony a annoncé la troisième version du Sony RX100, estampillée Mark III. Quelles sont les nouveautés et Sony va-t-il continuer à dominer le marché des compacts à grands capteurs ?

Dans la continuité des anciens modèles

Au premier abord, ce dernier RX100 III ressemble comme deux gouttes d’eau au RX100 II. Il a cependant pris un peu d’embonpoint, avec 2,7mm d’épaisseur supplémentaire (102x58x41mm) et 9 g de plus pour arriver à 290 g.

sony-rx-100-mark-III

Il dispose du même capteur 20 Mégapixels CMOS 1 pouce et se voit équiper du nouveau processeur Bionz X apparu sur le RX10. La rafale est toujours de 10 i/s, il peut photographier en RAW et nous sommes à peu près au même niveau d’autonomie annoncé (320 photos contre 350, soit un peu moins). L’appareil dispose, comme la version II, du Wifi et du NFC, afin de pouvoir partager ses photos facilement avec un smartphone ou autre appareil connecté.

Vous pouvez retrouver toutes les caractéristiques techniques sur le site de Sony, mais passons aux nouveautés.

Un zoom plus court mais une optique plus grand angle et lumineuse

L’une des grosses nouveautés de ce compact est l’objectif. Les versions I et II du RX100 possédaient le même zoom 28-100mmm f/1.8-4.9. Ce zoom, doté d’une bonne amplitude, était déjà très lumineux, mais de nombreuses personnes réclamaient un plus grand angle.

sony-rx-100-mark-III-2

Sony semble avoir écouté, et le Sony RX100 Mark III est doté d’un objectif ZEISS Vario-Sonnar® T, avec un zoom équivalent 24-70mm f/1.8-2.8. Cela veut dire qu’à 24mm vous pouvez ouvrir jusqu’à f/1.8 et à 70mm jusqu’à f/2.8, rendant cet objectif très lumineux, même au zoom maximum. La stabilisation passe désormais sur 5 axes, une première chez Sony qui s’est ici inspirée d’Olympus.

Un filtre à densité neutre (3 stops) intégré à l’objectif est actionnable pour conserver une faible profondeur de champ, même en cas de forte luminosité.

Sony a ici pensé que les photographes préféraient une plus grande ouverture à un plus long zoom, et c’est certainement le cas pour nombre d’entre nous. Couplé à son grand capteur, le Mark III devrait proposer de très bonnes performances en basse lumière ainsi qu’une belle profondeur de champ pour un compact.

Un viseur électronique intégré et un écran orientable à 180°

Du côté de la visée, le RX100 III dispose désormais d’un viseur électronique OLED doté de 1,44 millions de pixels et situé à la place de l’ancien flash pop-up. C’est une très bonne nouvelle selon nous, car une des faiblesses des précédentes versions étaient l’absence d’un viseur intégré. Il était bien entendu possible d’ajouter un viseur externe, mais on perdait ainsi en compacité.

viseur-sony-rx-100-mark-III

L’utilisateur a désormais le choix entre l’écran arrière, qui devient orientable à 180° pour des autoportraits, et le viseur électronique escamotable qui se sort à l’aide d’un bouton sur le coté de l’appareil. Voilà qui sera un véritable avantage en cas de forte luminosité ambiante pour ne plus rater ses cadrages.

sony-rx-100-mark-III-3

Pour information, avant que le viseur soit complètement opérationnel, il faut le tirer vers l’arrière pour le déployer. Heureusement que sortir le viseur allume l’appareil, car sinon cela sera devenu un casse-tête.

Plus de griffe pour accessoires

Le flash a été déplacé suite à l’ajout du viseur électronique et Sony a décidé d’enlever la griffe accessoire permettant d’ajouter un microphone ou un flash externe à l’appareil. En soit, ce n’est pas trop grave, car peu de personnes utilisent un compact pour y ajouter des accessoires encombrants.

sony-rx-100-mark-III-flash

La vidéo améliorée

Pour les amateurs de vidéo, le RX100 Mark III adopte, en plus du format AVCHD, le codec XAVC S, qui permet de filmer avec un flux de 50 Mbps. Il est désormais possible de filmer en ralenti à 120 i/s en 720p. La fonction Zebra permet quant à elle de régler manuellement l’exposition, et l’appareil dispose d’une sortie HDMI non compressée.

Quelques photos réalisées avec le Sony RX100 Mark III

Voici quelques images réalisées avec le Mark III. Vous pouvez les retrouver en détails sur le site de Sony.

A mode, 1/125 sec., F5.6, +0.7 EV, ISO 1600, Manual white balance

mode A, 1/125 sec., F5.6, +0.7 EV, ISO 1600, Balance des blancs automatique

ap_1_modal

mode A, 1/200 sec., F5.6, ISO 125, Balance des blancs automatique

M mode, 1/15 sec., F4, ISO 1600, Balance des blancs automatique

mode M, 1/15 sec., F4, ISO 1600, Balance des blancs automatique

mode A, 1/160 sec., F2.8, +0.3 EV, ISO 400, Balance des blancs automatique

mode A, 1/160 sec., F2.8, +0.3 EV, ISO 400, Balance des blancs automatique

mode M, 1/2 sec., F4, ISO 3200, Balance des blancs automatique

mode M, 1/2 sec., F4, ISO 3200, Balance des blancs automatique

Prix et disponibilité du Sony RX100 Mark III

Le Sony RX100 Mark III n’a pas encore de prix public, mais il semblerait qu’il soit disponible dans le courant juin pour 800 dollars.

Famille-RX100

Chose intéressante, Sony ne compte pas mettre à la retraite les anciennes versions du RX100, mais va continuer à les proposer aux prix suivants:

Il faudra encore attendre un peu, et nous sommes impatients de pouvoir tester un modèle de cet appareil compact qui montre que Sony continue d’innover même dans un segment que l’on croyait perdu face aux smartphones.

Et vous, que pensez-vous de ce nouvel appareil ?