La Pyramide de Khéops fait partie des sites les plus visités en Egypte, mais les touristes n’ont bien entendu par le droit de monter en haut. Cela n’a pas arrêté un groupe de photographes russes adeptes des hauteurs de l’escalader une fois la nuit tombée pour admirer la vue depuis cette pyramide égyptienne de 137 mètres.

slide_288470_2266671_free

Les 3 photographes Vitaliy Raskalov, Vadim Mahorov et Marat Dupri se sont infiltrés sur le site, et leurs photos ont fait le tour d’Internet ces derniers jours, malgré l’illégalité de leurs actes. Les réactions sont tranchées, entre l’envie, l’indignation et la préoccupation pour la préservation des merveilles antiques.

0_8e7fe_7a1b043c_XXL

Face à cette exposition médiatique, Vadim Makhorov s’est exprimé et a essayé de donner les raisons de cette exploration controversée : l’ascension de cette pyramide était un rêve d’enfant. Après 20 minutes d’ascension, ils ont été scotchés par la vue et ont voulu bien entendu capturer ce panorama pour que tout le monde, sans avoir à commettre la même infraction, puisse admirer la vue. Cependant, ils n’étaient pas les seuls à être monté sur cette pyramide, car le sommet était rempli d’inscriptions dans différentes langues, certaines datant de plusieurs centaines d’années selon lui.

slide_288470_2266666_free

slide_288470_2266672_free

En conclusion, Vadim a indiqué qu’il s’excusait pour cette ascension, qu’il ne souhaitait insulter personne et qu’il ne faisait que suivre son rêve d’enfant. Heureusement pour eux, ils n’ont pas été attrapé par les forces de l’ordre lors de leur redescente, les épargnants d’un certain nombre de problèmes. Qui sait, cette ascension aurait pu se transformer en conflit politique

0_8e7e7_752bd1b_XXL

slide_288470_2266664_free

0_8e7eb_37e39c59_XXL

Vous pouvez retrouver plus de photos sur les sites de Vitaliy RaskalovVadim Mahorov et Marat Dupri.