Rappel : la Critique Photo est une nouvelle rubrique vous permettant d’avoir notre avis sur vos images, une fois par semaine. N’hésitez pas à envoyer vos photos !


Nikon D5100, 18-105 mm, 1/50s, f/10, ISO 400

Sujet toujours efficace pour ses couleurs et ses formes : les pommes pourries ! Le photographe a souhaité faire un flou au premier plan et avoir une zone nette au centre. Nous allons voir comment accentuer cet effet tout en donnant un peu plus de matière visuelle.

Premièrement, on remarque que les réglages ne sont pas optimisés pour créer le « flou ». Une solution est de réduire la profondeur de champ : il faut ouvrir le diaphragme (f/10 correspond à un diaphragme assez fermé et donc à une image très nette), on peut essayer autour de f/3 en fonction des limites de l’objectif. Le fait d’ouvrir le diaphragme va en revanche faire entrer beaucoup plus de lumière : on doit compenser en augmentant la vitesse à 1/200s (1/50s est un peu juste pour être certain de ne pas avoir un flou de bougé) et en diminuant la sensibilité à ISO 100 ou 200 (ce qui augmentera la précision de l’image).

Ces réglages devraient déjà permettre de créer l’effet de « flou » recherché et d’augmenter la qualité de l’image : plus de lumière et une meilleure définition.

Deuxièmement, le sujet est intéressant et le point de vue pris est assez global. On pourrait mettre en valeur l’esthétique des fruits pourris en adoptant un point de vue plus restreint (on peut zoomer à 105 mm ou se rapprocher). Le centre de l’image (la zone nette) ne montre aucune pomme en particulier, on pourrait alors mettre à la place une pomme dont la face visible serait désagrégée. Un léger traitement pourrait intensifier les contrastes et davantage saturer les couleurs.

Une autre idée serait de zoomer le plus possible sur une zone de la pomme, de façon à ne voir que des formes abstraites et des jeux de couleurs, sans même pouvoir reconnaître qu’il s’agit d’une pomme.

Les plus :

  • Une bonne idée de sujet à photographier
  • Une image nette avec de bons contrastes de couleurs

Les axes d’amélioration :

  • Pour créer le « flou » : ouvrir le diaphragme (et pour compenser l’excès de lumière : augmenter la vitesse et réduire l’ISO)
  • On peut mettre en valeur la forme et les couleurs en ciblant un fruit en particulier