Rappel : la Critique Photo est une nouvelle rubrique vous permettant d’avoir notre avis sur vos images, une fois par semaine. N’hésitez pas à envoyer vos photos ! 

Nikon D5100, objectif 50mm, ISO 100, f1.8, 6 secondes

Dans une ambiance mystérieuse, une statue de bouddha libère une lumière ou une énergie avec l’utilisation du light painting. L’idée est bonne et une ambiance intéressante se dégage de cette image avec un très bon contraste de couleurs. Quelques éléments pourraient cependant améliorer le rendu visuel.

Des diodes accrochées à une ficelle ont été utilisées pour produire la traînée lumineuse puis elles ont servi à éclairer la scène. Le fait d’éclairer la scène avec la lampe est un bon moyen de contrôler ce qu’on souhaite montrer à l’image (reflets, ombres, etc.). On remarque que le bouddha est globalement flou, ceci est dû au fait que l’ouverture n’est que de f/1,8 (ce qui permet une zone de netteté très réduite). Soit la mise au point n’est pas idéale (en light painting, il faut bien penser à faire la mise au point avant puis de la verrouiller en se mettant en manuel), soit il faudrait fermer d’avantage le diaphragme ( f/4 ou f/5 par exemple) et compenser par une durée d’exposition plus longue (la seule façon de faire une bonne mise au point en light painting est de fermer significativement le diaphragme).

Le cadrage met bien en valeur la scène (le bouddha et le fond) et l’éclairage partiel de la statue apporte une dose de mystère qui renforce le sujet (statue sacrée, mysticisme, etc.). En revanche, on sent un peu trop le mouvement saccadé de la traînée (la boule de lumière n’est pas homogène et la trainée n’est pas harmonieuse) ce qui contraste avec les autres lumières assez douces. On pourrait recommencer la photo avec un trait plus assuré, de telle sorte que l’on ne sente pas la présence d’un « stylo lumineux » ; un changement de support pourrait aider, comme de tenir la diode au bout des doigts et ne bouger que le bras et le poignet. De plus, la traînée s’échappe de la photographie, attirant l’oeil vers le bord gauche de l’image. En faisant une traînée plus courte qui ne sorte pas de l’image, l’oeil serait d’avantage focalisé sur le sujet : le Bouddha.

Les plus :

  • une ambiance réussie avec un bon contraste de couleurs
  • une idée originale d’utilisation du light painting

Les axes d’amélioration :

  • un changement dans les réglages pourrait améliorer la netteté du bouddha (fermer le diaphragme)
  • la traînée est un peu hésitante et attire trop l’attention vers l’extérieur de l’image (recentrer la traînée pour mettre en valeur la statue)