Ce vendredi, Nikon a annoncé la sortie de deux nouveaux produits : le boîtier reflex entrée de gamme Nikon D3200 et l’objectif FX Nikkor AF-S 28 mm f/1,8G. Prenons quelques minutes pour revenir sur ces deux annonces et prendre un peu de recul.

Le Nikon D3200, un boîtier d’entrée de gamme à 24 Mpx ?

Avec le Nikon D3200, Nikon a fait fort niveau fonctionnalités pour un boîtier d’entrée de gamme. Le dernier né de chez Nikon propose un capteur CMOS de 24 Mpx, une montée en ISO jusqu’à 12800, un mode vidéo HDTV 1080p complet avec une entrée micro et un module Wi-fi additionnel qui permet le transfert d’image vers un mobile ou le déclenchement à distance.

Sur le papier, ce boîtier d’entrée de gamme qui sera disponible fin mai début juin au prix annoncé de 699€ avec un kit 18-55mm f/3,5-5,6G VR est très prometteur.

Après l’avoir manipulé quelques minutes ce vendredi, nous pouvons dire que Nikon a clairement sorti un boîtier qui devrait rencontrer le même succès commercial que le Nikon D3100 (l’appareil reflex numérique le plus vendu en Europe). Toujours aussi petit et léger (environ 500gr avec batterie), ce boîtier fera certainement de l’ombre aux hybrides disponibles sur le marché. Car même si un hybride est plus compact qu’un boîtier reflex d’entrée de gamme, la différence devient négligeable quand on sait que pour le transporter, il faudra tout de même acheter une petite sacoche photo. Au final, l’hybride ne tenant pas dans la poche, il prend quasiment la même place dans le sac du photographe. S’orienter sur une combinaison photophore + boîtier reflex est une vraie alternative, car ces derniers n’ont pas encore dit leurs derniers mots.

Sur ce boîtier, le mode guide nous a particulier plu. Cette fonctionnalité est déjà présente sur les boîtiers d’entrée de gamme depuis le D3000, mais on peut voir qu’au fil des versions, il s’est amélioré pour proposer aux débutants des conseils simples et adaptés afin de réaliser des images créatives. Le photographe n’aura donc plus besoin de se poser la question difficile : comment je fais pour obtenir un flou derrière mon sujet ? Le boîtier pourra le conseiller avec ces écrans d’aide.

Une des nouveautés intéressantes annoncées avec ce boîtier, c’est le module Wi-fi WU-1a (en option) qui permet d’envoyer ses images depuis le Nikon D3200 vers un smartphone ou une tablette (Android uniquement pour l’instant) ou de commander le boîtier à distance avec son téléphone. A l’heure actuelle, ce module n’est compatible qu’avec le dernier boîtier D3200 et les téléphones et tablettes sous Android, mais nous espérons que Nikon va étendre les possibilités en le rendant compatible avec d’autres boîtiers et mobiles. Son prix sera entre 50€ et 70€

Voici une vidéo de démonstration du module Wi-fi WU-1a avec un téléphone Android :

Le Nikon D3200 peut également intégrer un récepteur GPS, et même si cette fonctionnalité n’est pas intégrée dans les nouveaux boîtiers, c’est une bonne nouvelle de savoir que les constructeurs proposent la géolocalisation, même sur les boîtiers d’entrée de gamme.

En conclusion, cette annonce montre que Nikon ne se repose pas sur ses lauriers avec le résultat commercial du Nikon D3100, mais pense bien apporter des nouveautés, même dans l’entrée de gamme. On peut cependant se demander si l’utilisateur débutant a réellement besoin d’autant de fonctionnalités, et notamment au sujet du nombre de mégapixels. 24 Mpx c’est beaucoup pour un boîtier qui s’adresse avant tous à des débutants qui ne vont peut-être jamais faire de tirage plus grands qu’un A4. La qualité des impressions présentées par Nikon lors de sa conférence de presse était très bonne, mais on se demande si c’est bien utile. En comparaison, mais cela pourrait changer rapidement, Canon ne possède aucun boîtier (même les pros) qui dépasse les 24 Mégapixels, et semble avoir trouvé son point d’équilibre. Rajoutons à l’inverse qu’être un capteur aussi défini offre à tous les débutants une marge de manoeuvre confortable pour recadrer leur photo sans perdre en qualité.

La question que l’on peut maintenant se poser, c’est quid du D5100, qui se retrouve bien coincé entre le D3200 et le D7000. Alors à moins que le futur D7000 aille rogner encore un peu plus du côté du D300 (quid du D400?), il semblerait qu’il y ait un appareil en trop dans la gamme reflex de Nikon.

Voici quelques images proposées par Nikon sur Flickr.

Un nouvel objectif grand angle Nikkor AF-S 28 mm f/1,8G

Du côté des objectifs, Nikon a annoncé son nouveau 28 mm f/1.8G, compatible avec les boîtiers FX. Il s’agit du Nikkor AF-S 28 mm f/1.8 G. Il remplace le Nikon AF 28mm f/2.8 D qui se faisait vieillissant.

Avec deux lentilles asphériques et un traitement Nanocristal Nikon pour réduire la lumière parasite, ce nouvel objectif sera à même d’équiper les derniers boîtiers exigeants de la marque comme le Nikon D800 et le prochain Nikon D400.

Cet objectif pèse 330 gr et sera proposé au prix de 700 euros. Nous espérons pouvoir le tester sur Nikon D800 pour voir la qualité optique dans des conditions exigeantes.

Voilà donc pour les news du côté de chez Nikon. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur le site de Nikon : fiche produit du Nikon D3200 et fiche produit du Nikkor AF-S 28 mm f/1.8 G.