C’est à LeWeb’11 que le CEO d’Instagram, Kevin Systrom, a annoncé officiellement que l’application Androïd du service éponyme était « under way » (en route). Deux développeurs de l’équipe seraient en train de la développer et tous les fans de photographie sur l’OS de Google doivent se dire : enfin ! Mais avec presque 15 millions d’utilisateurs seulement un an après le lancement, le pari de la plate forme semble avoir été le bon (pure mauvaise foi, iOS a été choisi simplement car le fondateur avait un iPhone 😉 ).

Mais nous avons aussi appris que la start-up travaille d’arrache pied pour faire grossir sa base utilisateur, mais sans perdre de vue la recherche de son financement. Un des aspects présenté comme la solution la plus prometteuse est la publicité : bien que classique comme moyen, Instagram aurait la possibilité de changer la façon dont les marques interagissent avec leurs clients. Et à la place de bandeaux de texte, pourquoi ne pas imaginer des photos prises avec un smartphone et auxquelles on appliquerait les mêmes filtres, mais dont l’origine serait Audi ou Burberry (des marques déjà en discussion avec Instagram).

A voir cependant si les utilisateurs du service, habitués depuis plus d’un an à utiliser une application dénuée de toute publicité, accepteront ce genre d’intrusion dans leur communauté et dans leur flux de photos.