Depuis le lancement de Google+, la question se pose de savoir si Google allait pouvoir concurrencer Facebook sur son propre terrain en créant un réseau social. L’aspect innovant des cercles pour organiser ses amis et contrôler les messages que l’on diffuse a fait grand bruit lors de la sortie de Google+, mais ce n’est pas ce qui nous intéresse ici. En tant que photographe, la question la plus importante que l’on pourrait se poser est de savoir comment sont mises en avant ses photos.

A ce jeu, Google+ peut paraître loin devant avec une interface beaucoup plus épurée pour afficher ses photos. Voici par exemple un album photo de Scott Jarvie :

Google+ arrive à réaliser une mosaïque plutôt réussie avec les photos de l’album, et l’on peut voir en un coup d’oeil toutes les photos d’un album, dans un style très propre et également recherché. Comparé à cela, Facebook, pour certains photographes, ne fait pas le poids.

Quand on regarde le fil d’actualité sur Google+, les photos ont également une place plus importante dans le contenu. C’est le parti pris de Google de vouloir afficher les images en plus grand dans ses actualités, peut-être également pour séduire les photographes.

Voici par exemple les news d’Eric Lafforgue sur Facebook, puis sur Google+ :

Eric Lafforgue sur Facebook

Eric Lafforgue sur Google+

Il est clair que l’impact d’une photo est beaucoup plus important sur Google+. D’ailleurs, si Eric Lafforgue a quasiment autant de fans sur Facebook (1756)  que sur Google+ (1840), à message égal, il y a plus d’interactions (+1, partage et commentaires) sur Google+, voir les captures d’écran.

Cependant, il semblerait que Facebook soit en train de modifier la manière dont les images apparaîssent dans le fil d’actualité d’un utilisateur, comme l’indique cet article sur MyCommunityManager. Les miniatures seraient sur le point d’être un tout petit peu plus grande qu’auparavant, et ce pour plusieurs raisons :

  • aider les marques à mieux diffuser leur contenu via leur page fan, et générer plus d’intérêt chez le fan.
  • mais également pourquoi pas retenir les photographes qui quittent Facebook en masse (ou le délaisse) pour aller sur Google+ où règnent déjà quelques photographes comme Trey Ratcliff, Thomas Hawk (55144 personnes qui l’ont ajouté à ses cercles), Patrick Di Fruescia et bien d’autres.

Les miniatures s'agrandissent dans le flux d'actualité sur Facebook (source : MyCM)

Il est certain que Facebook, qui a déjà amélioré récemment son ADN de photographe, ne va pas en rester là et va sûrement faire évoluer ses fonctionnalités photos (lors du F8, avec pourquoi pas l’annonce de son application de partage de photo).