buttons camera

Sacha Pohflepp est à l’origine du double projet « Between Blinks & Buttons » réalisé autour de l’appareil photo comme un objet en réseau. Pour elle, la photographie est devenue un processus en réseau. Il ne s’agit plus seulement de ranger ses photos dans un album. Au lieu de cela, les rendre publiques par des services tels que Flickr est rapidement devenu l’un des principaux moyens de traiter nos souvenirs visuels. Le procédé photographique s’étend de la préservation d’un moment à l’acte de télécommunication, avec de nombreuses implications sur la façon dont nous percevons la réalité, comment nous créons nos souvenirs et notre manière de créer un récit à partir de cela.

Pour expliquer cela, Sacha Pohflepp a créé un appareil photo appelé « Buttons« .

buttons red

Ce que vous remarquez tout de suite c’est que cet appareil n’a qu’un bouton et aucun objectif. Pour quelles raisons ?

Pour Sascha Pohflepp, lorsque les individus publient leurs photos sur Internet, ils créent des traces numériques d’événements bien réels. Ces traces sont contenues dans les informations attachées aux photographies, comme les données EXIF par exemple. On y trouve la date et l’heure de prise de vue, les informations à propos des aspects techniques de la photo (ouverture, vitesse d’obturation, ISO, …) jusqu’à même y trouver les coordonnées GPS pour certains appareils récents.

L’appareil photo est donc également un « enregistreur de contexte« , dans le fait qu’il crée un environnement derrière la photo.

Une photographie est donc liée au moment précis où elle a été prise, et on peut donc connaître à ce moment là ce qu’il s’est passé dans le monde, à la seconde près.

Buttons permet donc, avec la pression sur un simple bouton, d’obtenir non pas la photo de ce que vous avez pensé prendre, mais la photo d’un parfait inconnu qui a été prise au même moment. Ceci est rendu possible par la quantité phénoménale de photos publiées sur Internet (quand on sait qu’il y a environ 3000 photos publiées à la minute rien que sur Flickr…).

Comment cela fonctionne-t’il ?

buttonsmobile

Lorsque vous voulez « prendre » votre photo, vous appuyez sur le déclencheur (petit clin d’oeil à l’Agfamatic 901 dont le bouton du déclencheur a été repris), et c’est tout. A l’intérieur de l’appareil, il y a un téléphone SonyEricsson K750i qui est connecté à Internet et qui cherche, via un script écrit pour l’occasion, une photo prise au moment et qui a été publiée sur Internet. Une fois que la photo a été trouvée (l’attente peut être longue), elle s’affiche sur le petit écran situé sur l’appareil.

buttons

Au final, cet appareil vous permet de prendre des photos « d’autres », grâce à Internet et aux millions de personnes qui partagent leurs photos en ligne.
Un nouveau chatroulette photographique dans les tuyaux ?

Qu’en pensez-vous ?

Pour aller plus loin, voici la vidéo qui présente le concept.

Pour ceux qui sont vraiment intéressés par le projet, je les invite à aller faire un tour sur le site Between Blinks & Buttons.