Depuis la version 5, Lightroom intègre une fonctionnalité souvent méconnue des photographes et à laquelle nous allons nous intéresser aujourd’hui : les aperçus dynamiques (ou Smart Previews en anglais).

En quoi consistent les aperçus dynamiques, quels sont les avantages et limites de ce format et comment l’utiliser pour optimiser votre usage de Lightroom ? C’est ce que nous allons voir dans ce Mercredi Pratique dédié aux aperçus dynamiques de Lightroom.

La dernière version de Lightroom est disponible en version abonnement à 11,99€/mois avec le Creative Cloud Photographie ou en version perpétuelle (sans abonnement) au tarif de 130€.

Un peu d’histoire : les aperçus simples et le catalogue de Lightroom

Avant d’aborder les aperçus dynamiques, il est intéressant de rappeler le fonctionnement du catalogue Lightroom et des aperçus simples.

Lorsque vous ouvrez des photos dans Lightroom, le logiciel vous propose de les ajouter à votre catalogue de photos pour qu’il puisse les retrouver facilement. Lightroom va ainsi faire un lien entre le catalogue et les photos afin de connaître leurs emplacements physiques. Une fois que vous utilisez un logiciel comme Lightroom, c’est d’ailleurs lui qui va gérer l’emplacement de vos photos et il ne faut surtout pas toucher à vos images via l’explorateur de fichiers de votre ordinateur au risque de provoquer de gros dégâts.

Au moment de l’importation, Lightroom propose de multiples choix :

  • la copie de la photo dans un dossier contenant toutes les photos,
  • le déplacement de la photo dans ce même dossier,
  • ou l’ajout au catalogue sans déplacer ni copier la photo.

Il est déconseillé d’ajouter la photo dans le catalogue sans déplacement ou copie sauf si vous voulez gérer vous-même l’emplacement de vos images (par exemple sur un disque dur externe ou dans un dossier spécifique de votre ordinateur). Il est cependant toujours possible de le faire a posteriori depuis Lightroom et son arborescence de fichiers.

A l’importation, Lightroom peut créer des aperçus simples au format JPEG de vos images qui vont servir à deux choses :

  • améliorer les performances d’affichage de vos photos dans les différents modules de Lightroom (par exemple, au lieu d’afficher un RAW dans une matrice, Lightroom utilisera un aperçu JPEG compressé bien plus léger)
  • permettre de consulter vos photos même si le disque contenant les originaux de vos photos est déconnecté, ce qui est le cas si vous stockez vos originaux sur un disque dur externe.

Les aperçus simples permettent donc de visualiser vos photos et d’appliquer différents réglages : choisir les photos retenues, à supprimer, ajouter des métadonnées et des informations (tags, titres, etc) à vos photos. Il est cependant impossible d’effectuer des corrections et ajustements sur l’image (s’il s’agit d’un RAW) ou de l’exporter.

C’est ici que l’aperçu dynamique prend tout son sens.

Qu’est-ce qu’un aperçu dynamique ?

L’aperçu dynamique est un mini-RAW compressé, au format DNG, qui est stocké avec le catalogue Lightroom (et non là où se trouve la photo originale). Sa définition ne dépasse pas les 2540 pixels de large et peut être plus réduite en fonction du fichier d’origine.

Catalogue

Les aperçus dynamiques sont stockées dans un fichier .lrdata nommé « Smart Previews »

Cet aperçu dynamique au format DNG dispose de deux avantages : un fichier beaucoup moins lourd tout en maintenant des possibilités d’édition avancées comme un RAW original.

Par rapport à un fichier RAW ou même un JPEG, l’aperçu dynamique est beaucoup moins lourd. Nous l’avons vérifié par nous-même avec un RAW du Nikon D800 : le fichier RAW pèse 32 Mo et le fichier DNG correspondant à l’aperçu dynamique pèse entre 1 et 2 Mo. Sur son site, Adobe indique que pour 14 Go de photos originales correspondent 400 Mo d’aperçus dynamiques. Comment arrive-t-on à un tel résultat ? Le DNG généré est compressé et est limité à une définition maximale de 2500px de large.

Si vous disposez d’aperçus dynamiques dans votre catalogue Lightroom, vous pourrez continuer de travailler sur vos photos, y compris dans le module Développement, même si vos photos originales ne sont pas accessibles. En effet, dès que vos originaux ne sont plus détectés par Lightroom, il les substituent par les aperçus dynamiques, s’ils existent. Ainsi, si votre disque dur principal contenant l’ensemble de vos photos n’est pas avec vous, vous pouvez tout de même traiter vos photos. Tous les réglages que vous appliquerez dans Lightroom seront ensuite automatiquement appliqués à votre photo originale une fois votre disque reconnecté.

Grâce aux aperçus dynamiques, votre catalogue complet est toujours avec vous

En utilisant les aperçus dynamiques dans votre catalogue Lightroom, vous allez pouvoir dissocier plus facilement le catalogue, généralement présent sur votre ordinateur, de votre bibliothèque de photos, parfois aussi présente sur votre ordinateur mais souvent reléguée à un disque dur externe pour des raisons évidentes d’espace disponible.

Vous disposez d’un ordinateur de bureau avec un espace de stockage conséquent ? Vous n’aurez pas forcément l’utilité de cet aperçu dynamique. Mais si vous avez un ordinateur portable, l’espace de stockage est bien plus limité et très souvent vous ne pouvez pas faire tenir toute votre bibliothèque photo sur le disque.

Le premier usage intéressant est donc celui de la mobilité : avec les aperçus dynamiques, vous pouvez conserver un catalogue « opérationnel » tout en laissant vos fichiers originaux chez vous. Durant vos déplacements, vous avez accès à l’ensemble de vos photos et pouvez les retoucher sans disposer des fichiers originaux, ce qui permet un gain de place considérable sur votre ordinateur.

Il est même possible d’exporter vos photos fraîchement retouchées si le format d’exportation ne dépasse les 2500px de large, la limite imposée par le mini-DNG de l’aperçu dynamique. Cela reste cependant largement suffisant pour exporter des images dédiées au web ou à des clients. Pour le print, il faudra repasser.

Votre catalogue complet sur un petit disque externe

Une autre raison d’utiliser les aperçus dynamiques est de pouvoir disposer d’un catalogue complet de vos photos qui tient sur un disque dur externe. Cela dépend bien entendu de la taille originale de votre bibliothèque photo, mais vous pouvez faire tenir votre bibliothèque photo de 1,4 To dans seulement 50 Go grâce aux aperçus dynamiques.

Attention, si vous décidez de transporter ainsi votre catalogue photo, plusieurs éléments sont à prendre en compte :

  • vous devez disposer d’un disque dur externe suffisamment rapide pour faire tourner votre catalogue Lightroom. Il est recommandé d’utiliser un disque avec une connexion USB 3.0 ou plus rapide et un disque SSD pourra grandement accélérer les performances du catalogue
  • vous devez ajouter ce disque dur dans votre plan de sauvegarde afin d’être sûr que vos données soient sauvegardées. Il est primordial de disposer d’une copie de votre catalogue, car même si en cas de panne vous ne perdez pas vos fichiers originaux, toutes les corrections et métadonnées appliquées aux images sont elles présentes dans votre catalogue Lightroom.

Au lieu d’emporter votre catalogue principal, vous pouvez également décider de réaliser une copie de ce dernier, en incluant les aperçus dynamiques et prendre cette version avec vous lorsque, par exemple, vous êtes en voyage mais avez besoin d’avoir accès à toutes vos archives photo. Les possibilités seront plus limitées (notamment la taille maximale pour l’exportation de l’imagine finale) mais ainsi vous n’avez pas à vous soucier de perdre le disque contenant ce catalogue.

Une forme de sauvegarde

Comme expliqué plus haut, les aperçus dynamiques permettent de créer facilement une copie de votre catalogue Lightroom comprenant toutes vos photos (en 2500px de largeur max) que vous pouvez mettre sur une clé USB, une carte SD ou n’importe quel autre support. Cette copie constitue ainsi une forme de sauvegarde. Si vous perdez vos photos originales de quelque manière que ce soit, vous disposerez ainsi toujours d’une version allégée sur vous.

Bien sûr, cette solution n’est pas un plan de sauvegarde recommandé. Pour sauvegarder correctement vos photos, nous vous recommandons notre guide complet pour bien sauvegarder ses photos. Face au pire, cette copie de secours fera cependant toujours office de bouée de sauvetage pour vos souvenirs.

L’épine dorsale de Lightroom CC

L’aperçu dynamique est un format très important pour Adobe car il constitue l’épine dorsale de Lightroom CC, sa formule par abonnement comprenant notamment Lightroom CC, Lightroom Mobile et Lightroom Web.

LightroomCC

Pour synchroniser vos photos avec le Creative Cloud, l’application mobile et le web, Lightroom n’envoie pas vos fichiers originaux mais utilise les aperçus dynamiques comme format de référence. Ces fichiers sont légers tout en gardant la richesse d’un RAW, ce qui en fait le format idéal pour une synchronisation rapide via le cloud.

Comment créer les aperçus dynamiques ?

Les aperçus dynamiques sont optionnels dans Lightroom. Il vous faudra donc commencer par les créer pour pouvoir profiter de leurs atouts.

Importation Smart preview

Cocher la case « créer des aperçus dynamiques » au moment de l’importation

Vous pouvez créer des aperçus dynamiques de vos images à deux moments : en cochant la case « Créer des aperçus dynamiques » dans la partie « Gestion des fichiers » de la fenêtre d’importation de photos, ou bien n’importe quand en sélectionnant les photos puis en allant dans le menu Bibliothèque > Aperçus > Créer des aperçus dynamiques.

Pour savoir si votre photo dispose d’un aperçu dynamique, il suffit de regarder sous l’histogramme dans la colonne de droite si le terme « aperçu dynamique » est présent.

Smartpreview

Photo d’origine + aperçu dynamique

Petit conseil : si vous décidez de créer des aperçus dynamiques pour l’ensemble de votre bibliothèque photo, faites-le à un moment où vous n’aurez pas besoin de votre ordinateur, car le processus est long et utilise une part importante des ressources de votre ordinateur.

Peut-on forcer l’usage des aperçus dynamiques pour améliorer les performances de Lightroom ?

Les aperçus dynamiques étant bien plus léger que les fichiers originaux, il serait intéressant de savoir s’il est possible de dire à Lightroom de travailler à partir d’aperçus dynamiques plutôt que de fichiers originaux et ainsi profiter de performances accrues. Malheureusement Lightroom ne permet pas pour le moment de basculer du fichier original à l’aperçu dynamique sans débrancher volontairement la source contenant les fichiers originaux.

Mise à jour : les dernières versions de Lightroom (depuis Lightroom 6) permettent d’utiliser les aperçus dynamiques plutôt que les fichiers RAW complets lors de la retouche, accélérant le workflow du photographe.

Pour en profiter, il faut cocher cette case dans les préférences du logiciel « Utiliser les aperçus dynamiques plutôt que les originaux pour retoucher des images ».

Il est cependant possible de ruser, à vos risques et périls, en renommant le dossier parent contenant toutes vos photos originales le temps de l’édition dans Lightroom. Une simple lettre en plus suffit. Une fois votre travail dans Lightroom terminé, vous pouvez revenir au nom original de votre dossier et Lightroom devrait à nouveau reconnaître les photos originales. Vous pouvez également débrancher ou forcer l’éjection de votre disque dur externe si vos photos sont stockées sur celui-ci.

Mes retouches sont-elles les mêmes sur un aperçu dynamique par rapport à mon fichier RAW d’origine ?

Nous n’avons pas décelé de différences lors de notre usage, mais pour des corrections extrêmes il est possible que le petit fichier DNG compressé ne se comporte pas exactement de la même manière que le fichier RAW original. Mais tout semble fonctionner correctement pour le moment.

Pour rappel, les aperçus dynamiques ne fonctionnent qu’à partir de Lightroom 5. La dernière version de Lightroom est disponible en version abonnement à 11,99€/mois avec le Creative Cloud Photographie ou en version perpétuelle (sans abonnement) au tarif de 130€.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, les aperçus dynamiques vous permettent de gérer et de disposer de votre catalogue Lightroom dans de nouvelles conditions. En permettant un accès à vos photos même lorsqu’elles ne sont pas connectées à votre ordinateur, vous pouvez imaginez de nombreux usages à Lightroom, notamment en mobilité. Attention tout de même à bien penser à sauvegarder votre catalogue photo, car il est aussi important que vos fichiers originaux et ne doit pas être pris à la légère.

Utilisez-vous les aperçus dynamiques ?