Qui n’a jamais été sollicité pour faire les photos d’un mariage, d’un anniversaire ou de la compétition de judo d’un petit cousin ? Que ce soit dans un contexte amical et familial ou dans le cadre d’un évènement de plus grande ampleur, les techniques pour réaliser un reportage photo digne de ce nom sont les mêmes. Cela ne s’improvise pas et demande même pas mal de préparation !

Dans ce Mercredi Pratique, nous vous donnons les clés pour préparer et réussir votre reportage photo. Cet article est réalisé en partenariat avec Aguila, agence de voyages spécialisée dans les stages et voyages photo de tous niveaux et encadrés par des photographes professionnels, en France et à l’étranger.

© Stéphane Pinaud

© Stéphane Pinaud

Raconter une histoire en images

Les reportages des photo-reporters professionnels ont tous en commun d’être des « sujets construits ». Ils se composent de séries de photos de valeurs différentes qui se complètent et résonnent les unes par rapport aux autres : des plans larges, des portraits, des photos d’ambiance, des photos de détails… Ils racontent en une succession d’images cohérentes des histoires petites ou grandes, où les personnages et les lieux sont mis en valeur et en scène.

Pierre_Jean-DURIEU-(11)

© Pierre Jean DURIEU

Ce qui fait toute la différence entre des photos d’illustration, aussi belles soient-elles, et un véritable reportage, c’est cette notion d’histoire même si chaque image prise indépendamment n’est pas forcément une image forte. N’écartez pas certaines photos du reportage (et même de votre esprit) en pensant qu’elles ne pourront se suffire à elles-mêmes : ces photos font partie de l’histoire et sont ainsi nécessaires pour son récit.

© Benoit BASSET

© Benoit BASSET

Préparer son « sujet »

Avant le jour J, il est important de réaliser un travail de préparation pour garantir la réussite de vos prises de vues. Vous pouvez faire des recherches pour visualiser les images d’autres photographes sur l’évènement que vous devez couvrir : cela donne des idées de cadrage, de points de vue, d’angles…

© Isabelle CAUBET

© Isabelle CAUBET

Si cela est possible, n’hésitez pas à vous rendre sur place pour un repérage à pied, trouver les bonnes adresses, vous rendre compte des temps de déplacement, tester des points de vues différents, rencontrer des personnes qui vous ouvriront des portes ou vous donneront des informations précieuses sur la façon dont cela va se dérouler « en vrai ».

© Christophe DELARUELLE

© Christophe DELARUELLE

Avant même de prendre des photos, ce travail de préparation et/ou d’enquête est nécessaire. Cette imprégnation facilitera la prise de vue et sera précieuse le moment venu pour être au bon moment au bon endroit et ne pas perdre de temps. Sur des évènements recevant du public comme des concerts, des rencontres sportives ou culturelles, les photographes pro ont des accès « presse » leur permettant d’être bien placés. Ces accès ne sont pas ouverts aux particuliers. Il faut donc être malin et jongler avec les emplacements auxquels vous avez accès, quitte à utiliser le public comme sujet de votre reportage.

© Stephane Pinaud

© Stephane Pinaud

Trouver un angle

La préparation sur place et à distance permet de trouver un « angle » selon la terminologie journalistique. Il s’agit de choisir une façon originale de traiter votre sujet. Par exemple, vous pouvez décider de suivre un personnage qui vous aide à raconter l’histoire de l’évènement. Vous devez lister les images dont vous avez besoin pour que votre sujet soit complet pour ne rien oublier car dans le feu de l’action, les choses s’enchaînent parfois très vite et on n’a pas le droit à l’erreur.

© Pierre Jean DURIEU

© Pierre Jean DURIEU

Il est important de bien connaître les horaires et le déroulement de l’évènement pour ne pas rater de moments forts. Certains photographes pro font des croquis des photos qu’ils pensent réaliser avec les éléments clés qui doivent apparaître. Il s’agit d’élements qui symbolisent le sujet et permettent de faire passer l’information et/ou l’émotion du moment.

Bien entendu, le jour J vous devrez également faire avec les « aléas du direct » et s’il est quasiment impossible de tout prévoir, il vous faudra rester à l’affût des éléments inattendus et changements de dernière minute, tant dans l’organisation que pour la météo par exemple. Réfléchir à un plan B en fonction du climat est d’ailleurs une bonne manière de compléter votre préparation.

Choisir le bon matériel photo

Un sac de photo-reportage doit être compact, léger et facile à porter, que ce soit un sac à dos ou une besace. Voici un équipement de base pour réagir à tous types de situations : un ou (mieux) deux boîtiers reflex, un zoom grand-angle 24-70 mm et un zoom télé 70-200 mm, quelques filtres (gris neutre, polarisant), un flash cobra, un trépied très léger ou un mini-trépied et plusieurs cartes mémoires et batteries. Privilégiez des optiques lumineuses (f/2.8) pour être à l’aise quel que soit l’éclairage. Il y a aussi l’option des optiques fixes très lumineuses, permettant de se passer de flash (35 mm f 1,4 + 85 mm f1,4).

© Stephane Pinaud

© Stephane Pinaud

Sélectionner les bons clichés

Aussi importante que la prise de vue, la partie “editing” sert à sélectionner les meilleures photos et à composer son histoire en images. Faites un premier passage pour éliminer les photos qui ne tiennent pas la route techniquement, puis une sélection large de 50 photos environ, et affinez pour arriver à une quinzaine de photos qui vont construire votre reportage. C’est l’équilibre entre celles-ci – paysages, portraits, scènes sur le vif… –, autant que leur qualité journalistique qui vont donner de la valeur à votre sujet.

© Isabelle CAUBET

© Isabelle CAUBET

© Stephane Pinaud

© Stephane Pinaud

© Christophe DELARUELLE

© Christophe DELARUELLE

Inspirez vous des magazines pour présenter vos sujets, avec une combinaison d’images larges (les doubles pages d’ouverture), d’images verticales et de gros plans, mais aussi des montages de plusieurs photos mises en perspective… de quoi constituer un mélange d’ambiances et de détails qui donneront au reportage votre marque de fabrique.

Le pense-bête du photo-reporter

Voici quelques éléments à ne pas oublier avant vos reportages :

  • prendre avec soi une autorisation de droit à l’image, à faire signer à toutes les personnes reconnaissables sur vos photos ;
  • privilégier le JPEG si vous devez fournir un sujet sans délais et le RAW si vous disposez de temps avant d’exploiter le reportage ;
  • ne pas hésiter à multiplier les prises de vue ;
  • noter les coordonnées des personnes rencontrées à qui vous devez envoyer une photo.
© Christophe DELARUELLE

© Christophe DELARUELLE

Pour vous exercer dans des conditions idéales, l’agence Aguila voyages photo vous offre l’opportunité unique de participer à de grands évènements accompagnés par un pro et avec des accréditations VIP ou des accès aux coulisses. En 2016, suivez par exemple le Tour de France pour les étapes de montagne dans les Pyrénées ou l’arrivée sur les Champs Elysées, vivez Roland Garros depuis les loges du court Suzanne Lenglen au plus près des joueurs, naviguez au cœur de la Grande Parade de Brest 2016 ou des régates de Saint-Tropez ! Infos et réservations en ligne : www.aguila-voyages.com.

Article sponsorisé

Crédit photo de couverture : © Pierre Jean Durieu