Designer et directeur artistique la journée, François Prost est aussi photographe à ses heures perdues. En sillonnant la France et la Belgique, il a souhaité regroupé ces clichés de discothèques que l’on retrouve en zones péri-urbaines voire rurales, et qui, mises côte à côte, se ressemblent quelque peu.

club5

Son choix a été de photographer ces lieux la journée, au moment où ces temples de la musique et de la fête se reposent dans un silence de cathédrale. 

club11

Ces facades de discothèques, aux noms mythiques (Mirage Club, l’Acropol, le Carré, le Copacabana, le Pharaon, etc.), sont un sujet tout trouvé, lorsqu’en 2009 François Prost retombe sur un de ses clichés d’une boîte de nuit, photographiée la journée.

club25

Ce qui ressort dans ses clichés, c’est l’architecture de ces lieux, et la dureté de leurs façades, qui malgré tout réussissent à attirer le soir les fêtards du coin. On retrouve un sentiment de tristesse et de solitude, comme si les enseignes cherchaient par tous les moyens à attirer notre attention.

club1b

Voici une partie de sa série dans notre article, vous pouvez retrouvez l’ensemble des images sur son site.

club7

club3

club8

club17

club34b

club35a1

club40f1

club361

Site de François Prost