Si tous les reflex possèdent un mode manuel (les réglages manuels font partie des raisons pour lesquelles nous prenons un boîtier reflex), ce n’est pas forcément le cas des boîtiers compacts que l’on trouve sur le marché, même aujourd’hui. Certains appareils compacts possèdent des options manuelles, plus ou moins étendues. Pour certains, cela se limite à activer ou non le flash, à régler les ISO, à ajuster l’exposition (en sous-exposant ou sur-exposant) alors que sur d’autres boîtiers, tout est automatique et il n’est possible de choisir qu’entre différents modes (mode portrait, mode paysage, mode fête, mode nuit, etc…).

Le mode manuel n’est plus utile de nos jours

Aujourd’hui, vous pouvez prendre de magnifiques photos avec les compacts les plus simples en mode automatique, y compris avec l’iPhone, c’est pour dire. Pour quelles raisons ?

D’une part, la technologie intégrée dans les appareils est de plus en plus sophistiquée. D’autre part ce qui fait une photo, ce n’est pas l’appareil, mais très souvent le photographe. Certains me diront que si, l’appareil joue un rôle dans la réussite ou non d’une photo. Je suis d’accord, mais dans quelle proportion ?

Dès lors, si quelqu’un qui utilise le mode automatique de son appareil arrive à réaliser de très bonnes photos sans toucher (et bidouiller) tous les réglages de son appareil, où est la faute ? Pour lui, c’est le résultat final qui compte, et il n’a pas besoin d’avoir dans ses EXIF la mention Manual mode, Aperture Priority.

La seule chose que l’on pourrait bien lui reprocher, c’est qu’il manque « un petit quelque chose ». Pour de nombreuses personnes parmi nous, l’absence de contrôle sur l’appareil provoque une frustration et l’art qu’est la photographie se dénature petit à petit pour ne devenir qu’une prouesse technique, voire technologique. De plus, où est le seuil de progression lorsque vous utilisez uniquement le mode automatique sur votre appareil ? Comment progresser dans la prise de vue lorsque vous n’avez pas le contrôle sur votre appareil et que vous laissez ce dernier travailler à votre place ? A coup sûr, cela deviendra lassant pour le photographe de n’utiliser qu’un seul bouton alors qu’il possède 10 doigts.

Mais est-ce que les utilisateurs sont à la recherche du contrôle sur leurs images ?

Malheureusement, lorsque l’on regarde la réalité en face, aujourd’hui, de nombreuses personnes se procurent un appareil photo uniquement pour prendre des photos et les publier sur Facebook. J’exagère sûrement un petit peu, mais est-ce que ces personnes veulent vraiment que leurs photos soient présentées comme de l’art à part entière ? L’objectif principal d’une photo, après tout, n’est-il pas de figer un instant et de permettre de le partager avec les gens qui comptent pour nous ? Je n’ai pas forcément envie de réfléchir à la construction de ma photo lorsque je prends un concert en photo, mais juste envie de montrer à mes amis que j’étais là. Et pour cela, je n’ai pas besoin de chercher à contrôler tous les paramètres de mon image, je fais confiance à mon appareil, qui, au final, me sortira (sûrement) une photo acceptable.

Un mode manuel sur tous les appareils ?

Pour couper la poire en deux, imaginons que tous les appareils posséderaient un mode manuel dans lequel nous pourrions nous aventurer si nous en avions envie. Ne serait-ce que la possibilité de choisir entre la priorité ouverture ou la priorité vitesse serait une bonne chose. Après tout, la photographie, c’est aussi une question d’essai et d’expérience : si je m’aventure dans ce mode, je ne ferais sûrement pas du premier coup la meilleure photo possible, mais je verrais bien l’incidence de mes actions sur le résultat obtenu.

Un enjeu entre les mains des constructeurs ?

Aujourd’hui, les constructeurs d’appareils photo numériques semblent avoir entendu l’appel des utilisateurs qui souhaitent avoir un appareil photo compact avec des fonctions approfondies. C’est le cas de certains modèles qui sont à destination des photographes possédant un reflex, qui souhaitent avoir également un compact avec les mêmes fonctionnalités et réglages manuels, ou tout simplement à destination des personnes qui ne souhaitent pas s’équiper d’un reflex étant donné que ces compacts peuvent, à leurs yeux, faire le même travail. Malheureusement, tous les appareils n’ont pas ces options, et ces derniers constituent encore un coût par rapport aux modèles plus simples où tout est automatique.

La balle est donc dans le camp des constructeurs : à eux de savoir s’ils souhaitent continuer de toucher de nouveaux clients en leur proposant du tout automatique et en forçant les personnes souhaitant des produits plus manuels à se tourner vers des modèles plus chers, ou s’ils souhaitent éduquer à la « photographie » tous les utilisateurs, qu’ils soient novices ou confirmés, en apportant à tous les appareils une fonction manuelle. Si tout le monde ne l’utilisera pas à coup sûr, certains se sentiront attirés par l’aventure.

Et pour terminer ce MP, petit sondage : vous avez un appareil compact, bridge ou reflex ? vous utilisez le mode manuel, automatique, ou les deux ?

  • Je suis utilisateur de reflex numérique. Je suis, dans la plupart des cas en semi-automatique(priorité ouverture). Dans certains cas, je suis en mode manuel.

    En argentique, et bien, mon Zorki 4K est tout manuel alors pas le choix 🙂

  • Titouan

    Article génial et totalement vrai !
    pour ma part j’ai un reflex et un p’tit compact (que je me sert que très rarement d’ailleurs ^_^)
    continuez comme ça !
    Titouan Rimbault

  • Titouan

    je rejoint ce que dit Steakhachai, avec mon argentique tout est manuel donc pas le choix ! mais c’est pas plus mal ! comme ca au moins on reflechi un minimum pour prendre une photo !

  • Pingback: Les tweets qui mentionnent MP #83 : Tous nos appareils doivent-ils avoir des réglages manuels ? - Phototrend.fr -- Topsy.com()

  • tentac

    Compact SX200 et Reflex D7000

    Utilisation des modes auto et manuels sur les deux 🙂

    en fait, j’utilise quasi jamais le mode tout auto vert, mais plutot le mode P, mais c’est kif kif je trouve 🙂

  • Ludovic

    J’ai un reflex numérique : j’utilise principalement le mode Priorité Ouverture, et le mode Manuel quand je travaille au flash.
    J’utilise aussi le mode manuel pour les poses longues, car au delà de certaines limites, la cellule n’est plus capable de donner une bonne mesure, et ne donne pas forcément une exposition pour le résultat voulu 🙂

    Ensuite, sur le compact de Madame, c’est Full auto, et de toutes façons, le capteur est tellement petit que faire varier l’ouverture n’a quasiment aucune influence sur la profondeur de champ 🙂 Tout au pire, j’active ou débraye le flash quand j’en ai envie 🙂

  • Nicolas

    Pour ma part, je m’inscris totalement en faux avec cet article….

    D’abord, à la question « Tous nos appareils doivent-ils avoir des réglages manuels ? », l’auteur répond en gros « ce n’est pas utile sur les compacts, et ça suffit à la grande majorité des utilisateurs ».
    On oublie là les utilisateurs plus avancés qui justement veulent maîtriser les paramètres, sans pour autant passer au reflex, pour des raisons financières, de poids, d’encombrement, …
    Ils trouvent leur bonheur dans des appareils comme le Canon G12 par exemple.

    « Les réglages manuels font partie des raisons pour lesquelles nous prenons un boitier reflex » : certes, mais on peut aussi chercher une meilleure qualité optique, meilleure sensibilité, vitesse de déclenchement, …

    Bref, tout dépend des attentes de l’utilisateur, et du budget qu’il veut bien y consacrer… Tous les cas de figure sont possibles, de l’amateur averti qui pousse son compact dans les derniers retranchements de ses réglages manuels, à l’utilisateur lambda qui utilise son reflex en tout auto…

    Alors, « un mode manuel sur tous les appareils ? », « un enjeu entre les mains des constructeurs ? » : je ne vois pas où est l’enjeu… La conclusion de l’article balance entre 2 extrêmes (entre « le manuel sur des modèles haut de gamme seulement » et « le manuel partout »). Le besoin n’est pas forcément de proposer un mode manuel sur **tous** les compacts… par contre, ce mode doit persister au moins sur **certains** appareils. Tous les goûts sont dans la nature… aux constructeurs d’en proposer pour tous les goûts….

  • term-inal

    Pour ma part, j’utilise un réflex en mode « auto » (P) les 3/4 du temps
    et en mode semi-auto lorsque je veut vraiment améliorer le cliché sans
    en avoir la possibilité en post traitement (débouchage des ombres sans
    explosion du bruit)

  • J’ai un reflex numérique, un argentique, un compact numérique.
    Je privilégie, dans l’ordre, les modes Av, M, Tv…. pas de P, pas de mode scène,…
    J’aime bien avoir le contrôle 🙂

  • Tout à fait d’accord avec Nicolas.

    Le mode M n’est pas le simple héritage de l’argentique. Il est au contraire très utile selon le type de photo. Au flash (et en studio) le Mode M est OBLIGATOIRE. De plus durant les longues poses le mode M ou Bulb est tout simplement essentiel.
    Bref, il est aussi utile que les autres modes, sauf qu’il ne s’adresse pas au même public ni à la même utilisation.

    Le titre est une erreur. J’ai peur que certains débutants pensent que le mode M est fait pour les pros. Non le mode M est fait pour certains usages c’est tout.
    Je pense que Damien, voulait dire que pour une utilisation classique, portrait paysages les modes semi auto – auto, suffisaient. Et passer en mode M juste pour se sentir plus pro était stupide…. je pense qu’il faut changer le titre car il induit en erreur , comme il est impensable d’enlever le mode M de nos appareils photo.

    Je serais étonné de voir des amateurs avertis/expert être d’accord avec ce sujet ?

  • Bonsoir à tous. Je vois que l’article fait débat, c’est intéressant.

    @Nicolas : dans l’article, je ne voulais pas indiquer que le mode manuel n’est pas utile sur les compacts, loin de là. Je pose simplement la question : est-ce que les utilisateurs de compact utilisent les modes manuels, quand ils sont disponibles ? En règle générale, non ce n’est pas le cas, et c’est je pense surtout parce qu’il n’y a pas souvent de « vrai » mode manuel disponible.
    D’ailleurs, je parle aussi des compacts qui apportent le « manuel » à porter des utilisateurs lambda.

    Justement, ce qui est intéressant dans ce que tu dis « tout dépend des attentes de l’utilisateur, et du budget qu’il veut bien y consacrer », j’aimerai bien qu’on ne résonne pas en terme de budget, mais que même les compacts les plus simples apportent des fonctionnalités manuelles. Je ne suis pas sûr que cela coûte plus cher à un constructeur, et il y a de plus en plus de contenu disponible pour un photographe très amateur qui souhaiterait apprendre à s’en servir (y compris Phototrend).

    @Merwen : je ne remets pas en cause le mode manuel sur le reflex, mais justement son absence sur les compacts.

  • L’essentiel c’est que les internautes ne se trompent pas 😉

    mais ta première phrase le précise : « Si tous les reflex possèdent un mode manuel (les réglages manuels font partie des raisons pour lesquelles nous prenons un boitier reflex) »

  • Nicolas

    Merci à Merwen (Obturations.com) pour ton soutien… et d’accord sur le fait que le titre est mal choisi, et que le contenu est de nature à induire les débutants en erreur 😉

    Pour ajouter un autre exemple d’utilisation du mode M (ou à la rigueur prio ouverture) : la photo sous-marine (qui est mon domaine de prédilection). Que ce soit en compact ou en reflex, l’utilisation de ces modes est quasiment obligatoire dans ce domaine pour obtenir des résultats corrects (qui ne soient pas le fruit du hasard !)

    Comme Merwen, je serais moi aussi curieux de voir des amateurs avertis/expert d’accord avec ce sujet…

  • Salutations à tous,
    Le problème de savoir si il faut laisser un mode manuel sur les appareils compacts me semble un peu absurde . Il faut des appareils pour tous les usages, tous les budgets et tous les niveaux de photographes.
    Aussi, chacun choisira selon ses propres critères et besoins comme c’est déjà le cas et le sera toujours.
    Les nouveaux appareils ont des modes automatiques qui facilitent l’usage aux novices (ou les jours de fatigue ;-), certains sont même faits clairement pour répondre à cette demande, très bien!
    Mais pour ceux qui la pratiquent avec un certain niveau, il continueront d’acheter des compacts avec des modes manuels car même avec un compact, on peut faire de la photographie de qualité, et la maitrise technique, si elle est loin d’être suffisante permet d’atteindre plus facilement et surement le résultat escompté.
    Avoir fait ce chemin de l’expérience photographique pour finir avec un jetable numérique dans les mains, très peu pour moi.
    Mais là dessus, j’espère justement que des appareils comme le G12 cité plus haut continueront à être produits pour les photographes exigeants en vacances..
    Merci pour ce blog en tout cas, bonne continuation!

  • Alex

    J’utilise un reflex et uniquement en manuel, pour moi ils peuvent enlever tout les autres modes, je n’en ai pas l’utilité…
    Maintenant les constructeur ne sont guidé que par l’apat du gain, leurs choix seront guidé par la maniere dont ils feront le plus de profits, rien d’autre…
    Comme dit dans l’article les photos de sont jamais que des images (+/-) agréables, qui provoquent des émotions dirons nous, la maniere dont elles sont produitent importent peu. Ce qui compte c’est le plaisir qu’on prend en faisant des photos…

  • Pingback: La Sélection du Weekend 23/01/2011: Une moitié de light painting vintage | Steakhachai.fr()

  • pour ma part, que ce soit sur le compact (sx100is, un des seuls à proposer les modes traditionels) ou sur le Reflex c’est uniquement les modes M et Av que j’utilise .

    Je pense que si tous les appareils photos avaient un mode M (ou Av) on pourrait passer d’un APN à l’autre sans passer 5min a trouver le bon réglage.
    Qui n’a pas été frustrés de prendre un compact d’un ami en cherchant toujours le bon « mode scène » …

  • david

    Que les fabricants décident de produire des appareils n’ayant que des modes automatiques ne me gène pas, il y a une demande claire et ils seraient bien mal inspirés de ne pas y répondre.

    Ce qu’on peut leur reprocher est de considérer les modes manuels ou priorité comme des fonctions « avancées » et donc ne devant équiper que les compacts dit « experts ». Du coup, la fonction la plus basique (pas d’asservissement, pas d’algo de calcul …) se retrouve présente seulement sur le haut de gamme (ex chez Canon Gxx et Sxx). Faut donc payer plus cher pour avoir une fonction plus basique. Etonnant, non ?

    Et accessoirement, ça complique la vie des photographes sous-marins débutants. Eh oui, les automatismes sophisitqués qui peuvent donner de bons résultats en terrestre, sont vite à la ramasse en sous-marin (contrastes élevés, contre-jours et j’en passe).

  • Je suis pleinement d’accord avec David. Qui peut le plus peut le moins, cela ne coûterait pas plus cher aux fabricants d’ajouter un mode manuel ou semi-auto aux APN d’entrée de gamme. C’est une question de marketing et c’est paradoxal, on paiera plus cher un appareil disposant d’une fonction plus basique. Mais en même temps l’acheteur d’un modèle d’entrée de gamme n’aura pas l’impression d’avoir payé un appareil sur-dimensionné.

    En réalité la question posée dans cet article ne devrait pas se poser. Disposer d’une fonction basique sur tout APN même si on ne s’en sert jamais devrait faire partie de la norme. Dans le même esprit, Canon inclus un testeur de profondeur de champ sur ses reflex d’entrée de gamme, quitte à ce qu’il ne soit jamais utilisé par les acheteurs potentiels de ces boîtiers.

    Il n’est donc pas impossible de fabriquer un APN (compact, bridge, reflex, etc.) intelligemment 🙂

  • Leit

    Je suis dans le même cas qu’Alex j’utilise seulement le mode manuel. Pour moi c’est le seul mode où je peux avoir un total contrôle sur le résultat attendu surtout lorsque l’on adore jouer avec la lumière et dans 95% des cas un auto ou semi auto se trompera totalement.
    De plus c’est aussi faux de dire que l’on perd trop de temps à régler son appareil surtout si on pratique la photo de rue. C’est juste une question d’habitude et au bout d’un moment on réagit comme en argentique, on sait que dans tel ou tel cas les réglages à adopter. Et dans le cas d’un contre jour pas besoin de si reprendre à plusieurs fois avec un mode auto / semi-auto pour avoir le rendu final.
    Même chose pour jouer avec la profondeur de champ.

    Bref il ne pourrait y avoir qu’un seul mode sur mon reflex et j’en serais totalement satisfait.

    Par contre je peux comprendre que pour de la pratique casual ce mode n’est pas vraiment nécessaire sur de l’entrée de gamme.