phototrend

Aujourd’hui, je vais vous parler du noir et blanc. Je ne vais pas vous faire une définition à la Wikipédia, mais plutôt essayer de vous convaincre de réutiliser le mode « noir et blanc » présent sur la majorité des appareils numériques. Avant, à l’époque de l’argentique, le choix était simple : il y avait des pellicules couleurs et des pellicules N&B. Mais aujourd’hui, la majorité d’entre nous utilise un logiciel de retouche pour faire des photos en noir et blanc.

Voici quelques arguments pour prendre vos photos directement en noir et blanc :

  • shooter directement en noir et blanc vous force à être créatif. Il n’y a pas de retour possible lorsque vous prenez votre photo, et vous devez vraiment vous forcer à penser et à vous concentrer sur ce que la photo donnera en noir et blanc, plutôt que de retoucher l’image sous Photoshop après l’avoir vu en couleur. Cela rend le travail peut être un peu plus difficile, mais au final je suis sûr que le résultat ne pourra être que meilleur
  • shooter directement en noir et blanc permet de réaliser de meilleures images. Je sais qu’ici je ne vais pas me faire que des amis, mais le noir et blanc sorti directement du boitier a un très bon rendu, parfois meilleur que celui obtenu après une retouche. En général, vous n’avez besoin que d’augmenter un peu plus le contraste et c’est tout. Ça évite donc un énorme travail de conversion pour obtenir un noir et blanc bien propre.
  • shooter en noir et blanc est vraiment rafraîchissant dans la manière de voir ce qui vous entoure. Faites l’expérience et vous comprendrez.
  • le noir et blanc a ça de mystique qu’une fois pris, il ne pourra jamais retrouver de la couleur. C’est plus une contrainte créative qu’une contrainte destructive, malgré ce qu’on me dit souvent.

A vous d’essayer maintenant de prendre quelques photos directement en noir et blanc, vous verrez l’effet que cela fait.

Cependant, si vous avez quand même peur de ne réaliser vos photos qu’en noir et blanc, vous pouvez toujours shooter en RAW et quelques réglages dans votre logiciel de post-traitement vous permettront de retrouver une photo noir et blanc en quelques secondes. D’ailleurs, très prochainement, je vous parlerai des paramètres prédéfinis de Lightroom, très pratiques pour appliquer des réglages identiques à plusieurs photos, et surtout à n’importe quel moment.

Et sinon, vous avez des petites astuces pour photographier en noir et blanc ?

  • Avec ma maigre expérience du N&B, j’approuve tous les conseils. Une petite demande pour le futur article concernant Lightroom: sera-t-il possible de nous donner tes paramètres N&B prédéfinis?

  • @Mathgon bien sûr, c’est prévu ^^

  • Le n&b, j’y suis venu en faisant de la photo. C’est une « technique » qui ne me touchait pas avant d’avoir un appareil, mais maintenant je ne fais presque plus que cela. Cela permet de travailler la lumière, les contrastes, sans être « pollué » par les couleurs. Lorsque l’on voit une belle photo couleur, on ne regarde pas forcément son sujet et l’on s’arrête souvent aux couleurs.

    Par contre, petite surprise : mon appareil réglé en Raw prend des photos en n&b, qui redeviennent en couleur lorsque je les importe sur Aperture. Je n’ai pas très bien compris pourquoi.

    Petit « conseil » (je suis bien mal placé pour employé ce mot…) : je réfléchis en termes de contrastes et de luminosité lorsque je travaille en n&b, en essayant de visualiser l’image sans ses couleurs.

    Illustration : http://photo.sfrjeunestalents.fr/artiste/sebbram/ avec l’album « Autour du musée ».

    Merci pour cet article très intéressant !

    • Bonjour, le réglage de l’aperçu doit être sur RAW; le mettre sur JPG pour voir le JPG du boitier.
      Bonne journée

  • Bonjour,

    Article fort intéressant mais j’emets toutefois quelques remarques :

    Shooter directement en NB sur le boitier ok pour l’aspect créatif. Mais cela s’arrête là.
    En effet, sans même parler de tel ou tel logiciel de traitement (ou de post-traitement), shooter en NB sur le boitier est très restrictif en terme de possibilités.
    Je m’explique. Avec un logiciel de post traitement, on accèdera à une multitude de réglages, qui permettront de mettre en avant certains facteurs qui embellissent une image (contraste, saturation (si!si! cela permet de travailler en équivalent de filtres couleurs comme à l’époque de l’argentique), lumière,etc…). Autant de paramètres qui permettent au final d’obtenir un NB proche de ce que l’on souhaitais faire.
    Comme j’en parle souvent sur mon blog (http://www.nicolasgaire.com), à titre personnel j’utilise le plugin Silver Efex Pro (de Nik Software) pour traiter mes NB. Comme je l’expliquais plus haut, cela m’offre une palette de réglages que je n’aurai pas put obtenir (même avec une très bonne maitrise technique de la prise de vue) en shootant en NB directement sur mon boitier.
    Pour finir, et cela est bien connu, les algorithmes de conversion(traitement NB) des boitiers, sont minimisés au maximum et sont, dans l’absolu transposition aux pellicules NB de l’ère argentique, bien moins riche ne serait-ce qu’en terme de rendu et de dynamique….
    A bientôt
    😉
    nicolas

  • @Sebbram bien d’accord avec toi. En ce qui concerne le RAW shooté en N&B, j’ai le même problème, je crois que le seul moyen c’est d’utiliser le logiciel de la marque de ton boitier.

    @Nicolas bien sûr, je ne renie en rien l’usage du post traitement comme solution pour retoucher ses photos et sortir de beaux N&B. Chacun sa sauce tant que l’image est belle 😉

  • zeni

    Je pensais justement récemment qu’il faudrait que j’utilise l’option n&b sur mon reflex plus souvent… parce que oui j’adore ta phrase : « C’est plus une contrainte créative qu’une contrainte destructive ». Et que c’est tout un état d’esprit différent que de shooter en n&b.

  • Théorie intéressante, et en général trop peu défendu.

    Il y a 1 ou 2 ans, j’aurais soutenu la même chose et avec la même conviction.
    Je suis revenu sur mes dire et maintenant j’ai trouvé un compromis.

    Je shoot quasiment tout le temps en RAW avec un « preset » N&B sur mon boitier. L’intérêt est double, mieux maitriser ses lumières à la prise de vue, faire soit même son mélange N&B en post-traitement.

    Ce genre de photo n’est tout simplement pas possible avec le N&B d’un boitier :
    http://www.remichapeaublanc.com/2009/01/12/le-monde-est-dhumeur-massacrante/

    Mais c’est rare de voir des gens qui soutiennent le N&B des boitier, je suis très content de lire ça ici 😉

  • merci du conseil !

  • @Mathgon : regarde le dernier MP, ça devrait t’aider 🙂

  • charmeteau

    je trouve que que le N&B en numérique donne des clichés ombrés au mauvais
    endroits ; même en veillant à l’expo HL & BL . quelqu’un a t’il des conseils à me donner ? je derawtise avec NX2 !
    Merci de vos réponses .

    • Mic

      Sur NX2 la balance des blancs est très utile pour le n/b.

  • Shooter en N&B directement est une excellente idée, je suis assez d’accord sur le fond. Seulement si on pouvait retravailler le JPEG sans perte de qualité et c’est là que ça coince car même avec un style d’image affiné, le résultat directe est assez pauvre.

  • Bonjour,

    entièrement d’accord. La photo ne se prend pas de la même façon si le résultat doit être NB ou couleur. Le réglage en NB permet de se rendre compte du rendu final.
    Sur mon X100, j’ai la visée électronique avec le rendu final: un plus!
    Et surtout utilisation abusive des filtres couleur !!!
    Personnellement je régle sur RAW+JPG au cas ou …

    Bonne séance !

  • Pingback: Sauver vos photos en les passant en noir et blanc()

  • Pingback: MP #130 : réaliser un projet photo 52()

  • Pingback: Geoffrey Gilson : minimalisme noir et blanc / carré()

  • Mic

    Bonjour

    L’affichage des hautes lumières sur le boitier est très utile aussi lors de la prise de vue en n/b

  • Dumont

    …je ne shoot pas, je photographie, ou je fais de la prise de vues, je ne tiens pas une arme en main quand il m’arrive de m’exprimer par la photo …