Dans ce Mercredi Pratique, nous abordons un objectif photo un peu spécial puisqu’il s’agit du fisheye. A quoi sert-il et qu’en pensons-nous ? Voici nos réponses.

D_10_01

Fisheye pour oeil de poisson

Kesako ? Le fisheye (soit oeil de poisson) tient son nom du fait que l’image capturée est déformée, arrondie, et fait penser à ce que l’on voit lorsque l’on regarde à travers l’aquarium rond d’un poisson rouge. En fait, le principe est simple : seule la ligne horizontale au centre de l’image est droite. Toutes celles au dessus et en dessous sont arrondies, d’abord légèrement aux deux bords puis de manière plus importante vers le centre de l’image.

Le champ visuel est très large, pouvant atteindre 180° (à l’horizontal) sur certains modèles. Autre caractéristique : comme les objectifs de type macro, la mise au point minimale des objectifs fisheyes est très courte et permet de prendre des clichés en étant très proche du sujet. Ainsi, la déformation est encore plus marquée.

Ces fisheyes sont appelés « diagonaux » mais il existe aussi des fisheyes circulaires, plus rares, dont l’angle est de 180° – ou plus – horizontalement comme verticalement, soit une vision encore plus élargie que sur les fisheyes diagonaux. L’image est alors limitée à un cercle au centre du capteur. Mais ceux-ci sont bien plus rares et moins « grand public », et leur coût bien sûr n’a plus rien de comparable (entre 500 et 800€ pour l’un, plusieurs milliers pour l’autre).

774380878_fc56179158

Nous sommes plusieurs sur ce blog à utiliser un objectif fisheye régulièrement, l’un avec un Sigma 8mm f/3.5 pour Canon et deux avec un Nikon 10.5mm f/2.8. Il est donc intéressant de comparer ces points de vue :

L’avis de Dolarz

Je cherchais justement un fisheye avec beaucoup de déformation, le 8mm est ce que je voulais, il prend très bien la lumière (f/3.5), et il y a aussi des bords visibles sur les photos (que le 10mm n’a pas). Certains aimeront, d’autres pas, perso j’en voulais un donc ça ne me gène pas.

dolarz

L’avis de Roman:

Je cherchais un objectif créatif, avec lequel je puisse m’amuser, tout en ayant un grand angle exceptionnel. Aidé par le cours du dollar (1€ = 1.6$ quand j’étais aux USA), j’ai craqué pour le 10.5 mm Nikon. Et en effet c’est excellent ! On ne peut réellement le laisser monté sur son reflex car son usage est assez limité, c’est seulement un « extra » à utiliser dans certaines circonstances. Mais petit à petit on se fait à son ouverture, on évite de prendre ses propres pieds ou bras en photos ce que l’on ne veut pas, et on découvre des possibilités de cadrages aussi diverses que pertinentes. Un objectif vraiment fun en fait, mais assez difficile à utiliser à bon escient.

2465845613_cd1cfa677c_b

L’avis de Damien

J’ai moi aussi un fisheye Nikon 10.5mm. Après l’avoir un peu utilisé, il est clair que ce n’est pas l’objectif de tous les jours, car son utilisation s’avère très spéciale. Trop de fisheye tue le fisheye, mais si vous en faîtes une de temps en temps, et que cette photo est bien réalisée, là c’est vraiment très agréable.

D’un point de vue technique, je trouve ce type d’objectif vraiment impressionnant, surtout pour faire des déformations (portrait, perspective, taille). Ca ne fait que quelques mois que je l’ai donc je ne l’ai pas testé plus que ça, mais je vais essayer de faire des photos avec dans les mois qui viennent.

3090534598_221e19d870_b

En conclusion nous sommes tous les trois d’accord pour dire que ce n’est pas le premier objectif à acheter et qu’il doit venir en complément d’un standard, d’une focale fixe et/ou d’un zoom assez puissant. Mais une fois pris en main, une fois passé les premières photos hésitantes et curieuses, on se prend au jeu et on essaie de tirer le meilleur de cet objectif dont on oublie vite les défauts.