Clint Basinger, de la chaîne Youtube américaine LazyGameReviews (LGR), vient d’accomplir une prouesse aussi inutile qu’indispensable à tout geek passionné de photographie (et inversement) : installer le jeu Doom sur un appareil photo numérique Kodak de 1998.

L’appareil utilisé est un Kodak Digital Science DC260 Zoom, doté d’un capteur CCD de 1,6 Mpx capable de produire des clichés de 1536 x 1024 pixel, d’un zoom x3, d’un petit écran de 2 pouces et d’un emplacement pour cartes CompactFlash. Le tout pour 1000 $ de l’époque (environ 1420 euros d’aujourd’hui).

Point notable, il est doté d’un processeur PowerPC (cadencé à 66 Mhz) et de 8 Mo de RAM et était propulsé par un système d’exploitation complet nommé Digita OS. Bien avant l’arrivée des premiers smartphones, cet OS avait été conçu pour permettre l’installation d’applications tierces sur l’appareil photo, comme un éditeur de photos. Une possibilité dont nos appareils photo contemporains sont bien dépourvus aujourd’hui, malgré quelques tentatives chez Sony avec les PlayMemories Apps !

Toutefois, Clint Basinger a préféré installer le jeu Doom, l’incontournable FPS dont la 1er itération est sortie en 1993.

Dans la pratique, le code source du jeu a été rendu public en 2012, facilitant le portage du jeu sur Digita OS. Il a donc suffit au Youtuber américain de télécharger les fichiers et de les placer sur la carte mémoire. L’appareil comportant un menu « Applications », le jeu se lance directement et peut être contrôlé (presque) facilement grâce aux boutons de l’appareil photo. D’une manière assez surprenante, le résultat se montre fluide et le jeu tourne sans accroc.

Basinger va également plus loin en utilisant le câble AV fourni pour brancher l’appareil à une télévision, transformant ainsi ce petit appareil photo en mini-console de jeu. LGR conclut en installant d’autres applications sur l’appareil, comme un lecteur MP3.

Si de nombreux portages du jeu Doom ont vu le jour au fil des années et fonctionnent avec des périphériques en tout genre, on se souviendra également d’une initiative de 2014, qui avait permis de lancer le jeu sur… une imprimante Canon Pixma.

Voilà une façon originale de redonner vie à un appareil photo numérique des premiers jours.