Hier soir, la Croatie a vaincu l’Angleterre en demi-finale de la Coupe du monde de football de 2018. Comme pour chaque match, des centaines de photographes étaient regroupés aux abords du terrain, mais l’un d’entre eux a réussi des photos inédites. Il s’agit du photographe salvadorien Yuri Cortez.

A la 109e minute du match, durant la première partie des prolongations, l’attaquant croate Mario Mandzukic a marqué le but qui a permis à son équipe de se qualifier pour la finale. Euphoriques, les joueurs ont tous couru près du drapeau de corner, là où se trouvait la tribune des supporters croates. Sur leur chemin, le photographe pour l’AFP Mexique Yuri Cortez s’est retrouvé sous plusieurs joueurs, telle une mêlée au rugby. En gardant le doigt sur le déclencheur et une bonne dose de sang-froid, Yuri Cortez a pu réaliser des images inédites de l’équipe croate, qui l’a bien entendu rapidement aidé à se relever.

© AFP / Yuri CORTEZ

« Au moment où je prenais la photo, et lorsqu’ils ont commencé à se masser pour fêter le but, j’ai senti ma chaise tomber . Comme je prenais déjà des photos, j’ai continué à les photographier, même sur moi. Au début, ils ne savaient pas qui j’étais, puis ils ont réalisé qu’ils pouvaient me faire du mal et m’on demandé si tout allait bien. » Le photographe, équipé de deux Nikon D5, dont l’un avec le nouveau 180-400mm f/4 et l’autre avec un 24-70mm f/2.8 a choisi le zoom plus grand-angle pour immortaliser l’événement se déroulant sous ses yeux, avant de se retrouver littéralement au coeur de l’action lorsque les joueurs remplaçants ont fait avancer le groupe vers la ligne de photographes.

© AFP / Yuri CORTEZ

© AFP / Yuri CORTEZ

© AFP / Yuri CORTEZ

Les photos de Yuri Cortez, ainsi que les images vidéo de cette équipe en liesse, ont fait le tour du monde sur les médias et la presse.

Yuri n’a pas été blessé et va bien. Il a même été aidé par les joueurs croates, avec une bise sur le front par Domagoj Vida en guise d’excuse.

© AFP / Mladen ANTONOV