La septième édition du festival Circulation(s) qui met en avant le travail photo de jeunes talents d’Europe débute samedi 21 janvier 2017. Afin de vous donner un avant-goût de l’événement et une idée des thèmes abordés dans les projets exposés, nous avons choisi 3 artistes qui offrent un aperçu général du travail soutenu par le festival et son association Fetart. La sélection du jury s’avère très diverse, allant du photoreportage au documentaire plus social et intimiste, en passant par des projets introspectifs ou artistiques.

“S’il vous plaît… Dessine-moi un oeuf !” par Michel Amaral et Audrey Barthes

Cette série qui mêle photographie et vidéo cherche à revisiter l’histoire de l’art contemporain et parodie certaines oeuvres d’artistes qui ont pu faire polémique. Afin de donner un ton décalé et ironique, indissociable à toute parodie, le duo de photographes a décidé de reconstruire les oeuvres à petite échelle et d’utiliser un élément banal et quotidien : un oeuf.

Ainsi l’on peut voir un oeuf blanc prendre la place de la statue romaine classique de Vénus devant un petit tas de chaussettes colorées, faisant écho à la mise en scène de l’oeuvre originale de Michelangelo Pistoletto ; ou encore un autre oeuf photographié sur un morceau de viande crue parodiant l’artiste Marina Abramovic et son oeuvre Balkan Baroque.

© Michel Amaral et Audrey Barthes - "S'il vous plaît... dessine-moi un oeuf !" - Festival Circulation(s) 2017

© Michel Amaral et Audrey Barthes – « S’il vous plaît… dessine-moi un oeuf ! » – Festival Circulation(s) 2017

“I want to disappear” par Mafalda Rakos

Cette série photo-documentaire touche à un sujet plus social et parfois tabou, mais bien présent dans les sociétés occidentales actuelles. La jeune photographe autrichienne de 22 ans aborde la question de l’anorexie chez les jeunes filles, soumises au diktat social de la beauté et de la minceur absolue dans les pays occidentaux, avec sensibilité et adresse, sans jamais tomber dans le moralisme ou la curiosité mal placée. En s’appuyant sur des interviews, des écrits, des dessins, et des photos de vie quotidienne, elle explore les expériences vécues par celles qui ont surmonté la maladie.

© Mafalda Rakos - "I want to disappear" - Festival Circulation(s) 2017

© Mafalda Rakos – « I want to disappear » – Festival Circulation(s) 2017

“Scarecrows” par Kate Fichard, en collaboration avec Hugo Deniau

Ce projet original est né de l’association de l’artiste Kate Fichard au plasticien Hugo Deniau qui a ainsi réalisé les sculptures à photographier. Après avoir remarqué l’absence grandissante des épouvantails dans nos champs, le duo a cherché à revisiter ces anciennes silhouettes qui avaient pour mission d’effrayer les oiseaux. Cette série n’aborde pas seulement la nostalgie pour quelque chose de disparu, mais symbolise également les terreurs contemporaines avec ces créatures entièrement réalisées avec des matériaux d’aujourd’hui.

© Kate Fichard avec Hugo Deniau - "Scarecrows" - Festival Circulation(s) 2017

© Kate Fichard avec Hugo Deniau – « Scarecrows » – Festival Circulation(s) 2017

Pour en apprendre un peu plus sur les autres sélections de photographes et d’artistes, n’hésitez pas à consulter la page du Festival Circulation(s).