Après le premier épisode de Studio Jiminy sur la photographie de rue avec Bernard Jolivalt, nous attendions avec impatience la sortie de l’épisode sur la photo de nuit avec le photographe Richard Vantielcke.

Si vous ne connaissez pas Studio Jiminy, il s’agit d’une nouvelle plateforme d’apprentissage de la photographie avec une approche novatrice dont nous avons parlé dans un précédent article.

Le second épisode est sorti — par soucis de cohérence éditoriale — dans la nuit du 21 au 22 mai 2015, avec donc comme thématique la photographie de nuit. Nous l’avons parcouru dans son intégralité et voici notre mini revue.

Richard Vantielcke, photographe de nuit

Dans cet épisode, le photographe Richard Vantielcke présente son approche de la photo de nuit en nous emmenant dans des déambulations parisiennes à une heure très tardive (ou très matinale), pour redécouvrir la ville et son architecture d’un nouvel oeil, en utilisant l’éclairage urbain et en jouant avec les ombres et les lumières.

Richard Vantielcke se définit lui-même comme un créateur de « photographies conceptuelles et narratives » où il sublime les lieux du quotidien avec une touche de mystère et d’étrangeté. Il s’inspire d’ailleurs énormément du monde du cinéma pour ses prises de vue, en jouant sur les perspectives, et dans chaque photo il recherche à avoir un impact viscéral sur le spectateur.

expo-photo-de-rue

La composition de l’épisode

Comme pour le premier épisode, on découvre en introduction l’expo photo du photographe pour mieux connaître son regard, ce qu’il photographie et la manière dont il travaille la lumière. S’ensuit un édito où Richard Vantielcke explique pourquoi la nuit l’attire et ce qu’il cherche à évoquer à travers ses images suivi de ses inspirations.

Pour découvrir son univers, nous suivons ensuite le photographe sur sept lieux durant une virée nocturne non loin de la Place d’Italie. Ces sept lieux sont présentés comme 7 chapitres avec pour chacun une vidéo où l’on suit le photographe durant sa prise de vue et où il explique ses choix, ses hésitations et la composition de son image. Un élément intéressant chez Richard : avant de poser son trépied pour la prise de vue, il photographie à main levée sa scène, avec souvent un résultat un peu flou, pour voir si les lignes et la perspective lui conviennent. Avec cette technique, ce sont de précieuses minutes de gagnées lors de la pose du trépied.

chapitres-photo-de-rue

Contrairement au premier épisode dédié à la photographie de rue où très peu de retouche était nécessaire, ici la post-production est très importante et une grosse partie lui est consacrée grâce à des screencasts, avec notamment la revue des photos, leur développement RAW dans Lightroom, puis les retouches, si nécessaires, sous Photoshop.

Vient ensuite le titrage qui joue un rôle primordial pour Richard Vantielcke. Souvent une référence à une scène d’un film culte, ou bien parfois une blague surréaliste, ce titre donne tout son sens à la photographie et lui insuffle la vie.

Profondo Rosso - © Richard Vantielcke

Profondo Rosso – © Richard Vantielcke

Au final, chaque photo a une véritable construction et une histoire. Cela nous rappelle ici que l’image est là pour conter un récit avant tout.

La partie discussion est actuellement ouverte et les abonnés à Studio Jiminy peuvent poser leurs questions qui prendront ensuite la forme d’un podcast et viendra s’ajouter aux 4 podcasts existants (2 sont déjà publiés et 2 autres sont à venir, le temps de pouvoir consulter l’ensemble de l’épisode à son rythme).

La partie pratique, qui est constituée de fiches pratiques sur l’approche du photographe, ses conseils matériels ou de prise de vue, est également à venir.

Notre avis sur l’épisode de la photo de nuit

Ce second épisode de Studio Jiminy est extrêmement riche, et à la fin de sa consultation voici nos impressions.

Nous avons l’impression de mieux connaître Richard Vantielcke, et notamment son univers fort et très marqué. Il réussit à sublimer certains lieux très sombres comme des parkings souterrains grâce à un subtil usage des lumières ambiantes et parfois sa propre silhouette qu’il nomme son alter ego.

Le format, un peu différent du premier épisode sur la photographie de rue avec une partie développement et retouche plus riche, est très bien adapté à la photographie de nuit : Richard passe beaucoup de temps à construire sa photo sur place et argumente très bien ses choix. Cet épisode nous a d’ailleurs donné envie d’emporter notre trépied et d’aller nous faire une petite sortie photo nocturne pour expérimenter avec tous ses conseils.

Rencontre à deux vitesses - © Richard Vantielcke

Rencontre à deux vitesses – © Richard Vantielcke

Au niveau de la retouche, Richard indique qu’à chaque image il fait une sorte de « bricolage » et nous sommes bien d’accord avec lui… Sur certains choix, nous trouvons que son usage des outils n’est pas idéal/optimal, mais heureusement, ce qui compte ce n’est pas la maîtrise de l’outil mais l’image produite. Son flux de travail pourrait cependant être bien plus rapide s’il utilisait par exemple les objets dynamiques sous Photoshop. Mais encore une fois l’essentiel est le résultat, et Studio Jiminy montre ici que l’usage des outils peut être différent, tant que le résultat est là.

Au total, entre les tournages sur le lieu de shooting et les screencasts, nous avons compté plus de 3h35 de vidéos pour cet épisode (sans compter les podcasts audio) ! Cela vous prendra donc un peu de temps avant d’y arriver à bout mais chaque minute est riche en enseignement et les chapitres permettent de bien découper l’épisode en parties d’environ 30 minutes. Et une attention particulière a été portée à la bande son des vidéos qui nous plongent encore plus dans l’environnement de Richard Vantielcke.

Vous pouvez retrouver l’épisode de la photographie de nuit sur Studio Jiminy. Pour profiter de cet épisode, du précédent et de ceux à venir, il vous faudra choisir l’une des deux formules d’abonnement :

Vous pouvez dans tous les cas obtenir un aperçu de l’épisode en vous rendant sur cette page.

Bonne découverte !


Pour information, Phototrend est partenaire de Studio Jiminy et tout au long de l’année nous vous proposerons de suivre le projet avec du contenu en avant-première, des revues des différents épisodes, des interviews des photographes et bien plus…